samedi 26 avril 2014

Le chaperon écarlate

Titre : Scarlet
Couverture Chroniques Lunaires, tome 2 : ScarletSérie : Les chroniques lunaires
Auteur : Marissa Meyer
Editeur : Pocket

Bien loin de l'asie et du royaume du Prince Kai, la grand-mère de Scarlet Benoit est portée disparue. Scarlet réalise alors qu’elle n’a jamais su qui était vraiment son aînée et quels dangers pouvaient bien la menacer. Quand elle rencontre Wolf, un mystérieux street-fighter qui semble savoir où est sa grand-mère, elle n’a d’autre choix que de lui faire confiance. C’est en menant leur enquête que Scarlet et Wolf croisent la route de Cinder. Ensemble ils se ligueront contre Levana, la vicieuse Reine lunaire prête à tout pour asservir les Terriens et épouser le Prince Kai.

Voici la suite des chroniques lunaires, commencées avec Cinder, tome chroniqué il y a quelques jours. Nous faisons connaissance avec Scarlet une jeune femme qui vit dans le sud de la France avec sa grand-mère. Celle-ci ayant disparu depuis peu, Scarlet tient la ferme à sa place et essaye d'obliger les autorités à participer à sa recherche. De guerre lasse, elle décide de mener sa propre enquête afin de retrouver son aïeule. Chemin faisant, elle va rencontrer un homme fort mystérieux Loup, qui va l'aider plus d'une fois. Mais Loup est étrange et sous des abords séduisants, Scarlet, tout comme le lecteur, ne sait pas si on peut avoir confiance en lui. Franche et déterminée, la jeune fille a un caractère entier, qui amène des situations et des dialogues électriques. Elle fonce dans l'action sans toujours réfléchir avant. 
Nous retrouvons également l'héroïne du tome précédent, Cinder qui, emprisonnée à la fin du tome 1, arrive à s'échapper  et avec la complicité d'un compagnon de geôle, part à la recherche de ses origines. Bien évidement les routes des deux jeunes filles vont se croiser et permettre ainsi d'approfondir notre connaissance de ce monde imaginaire fort bien dépeint. Les relations entre la reine des lunaires et les terriens sont en crise et la guerre menace. Une arme mortelle, crée par la reine, risque fort de faire pencher les combats rapidement. 
Comme son nom l'indique (scarlet en anglais signifie écarlate), le tome 2 de ces chroniques lunaires est consacré au remaniement du conte Le petit chaperon rouge. Une version moderne et pleine de vie, qui reprend beaucoup de points du conte initial. Une couverture, bien plus belle et attractive que celle du tome précédent. Une intrigue qui reprend les bases données dans Cinder mais donne la part belle à Scarlet, tout en faisant évoluer l'histoire. Ainsi on ne perd pas de vue le Prinde Kaï, devenu empereur, ni Cinder, plusieurs chapitres leur étant consacrés.
Au final une série que j'apprécie beaucoup. Ces versions modernes des contes de  notre enfance sont drôles, l'univers crée par l'auteur est riche et complexe. Il me tarde le tome 3 qui devrait être consacré à Raiponce, un conte que je connais moins bien.

http://1.bp.blogspot.com/-1WawweTD3vA/UsrZ4SmSBnI/AAAAAAAAAMg/o7QSBeccxjA/s1600/Challenge+des+100+lectures+2014.jpg  https://scontent-b-ams.xx.fbcdn.net/hphotos-prn2/1510676_572826462794587_41116619_n.jpg  http://nsa33.casimages.com/img/2013/12/01/mini_131201103520101176.png http://2.bp.blogspot.com/-_rVVBXJBNWw/UjXIIhNkj9I/AAAAAAAACBI/wVv9Co6WsvM/s1600/Chall33.jpg     

mercredi 23 avril 2014

Le grimoire d'argent

Titre : Le grimoire d'argent
Série : Mercy Thompson
Couverture Mercy Thompson, tome 5 : Le Grimoire d'argentAuteur : Patricia briggs
Editeur : Milady


Mercy Thompson vient de passer les deux derniers mois à tenter d'échapper aux griffes de la Reine des vampires. Et maintenant le chef des loups-garous de la ville a besoin de son aide.

Un grimoire renfermant les secrets des faes vient d'être découvert et le monde est sur le point d'apprendre à quel point ces derniers sont impitoyables... et dangereux.

Mercy ne cracherait pas sur quelques jours de vacances...

Voici le tome 5 de la série de Bit-Lit : Mercy Thompson. Nous retrouvons notre héroïne en couple avec Adam, l'alpha de la meute de loup-garou voisine, et vivant toujours en colocation avec le loup solitaire, fils du Marrok, Sam. Dans cet opus, notre coyote girl, va devoir affronter des faés particulièrement futés, et venir en aide à Sam qui, après des siècles d'existence, déprime et laisse peu à peu le contrôle à son loup, ce qui à la longue, s'avère mortel. Grâce à ses alliés (loups, faés et humains), Mercy va devoir déjouer les plans d'une reine des fées qui veut s'emparer d'un grimoire magique. 
Toujours autant d'actions et de surprises pour cette saga qui est l'une de mes préférées. Une héroïne dynamique, avec des faiblesses et une force de caractère peu commune. 
Nous retrouvons avec plaisir toute la bande d'amis de Mercy qui se met en quatre pour elle. Ne manque à l'appel que Stefan, son ami vampire, ce tome n'étant consacré qu'aux relations entre loups et faés. 
Cet opus nous donne l'occasion d'en savoir un peu plus sur le fonctionnement de la meute de lycanthropes, l'intégration de Mercy en tant que conjoint de l'alpha posant des soucis. Le lien entre Adam et elle, se raffermit au fil de la lecture, rendant le couple plus fort et à l'abri des mauvais coups.
Il est très agréable de retrouver notre héroïne qui évolue au fil des tomes et qui arrive avec l'aide de ses proches à passer outre les différentes épreuves traversées dans les tomes précédents.
Au final, une bonne lecture qui nous emporte encore une fois, avec envie, sur les traces de notre coyote préféré.

http://1.bp.blogspot.com/-1WawweTD3vA/UsrZ4SmSBnI/AAAAAAAAAMg/o7QSBeccxjA/s1600/Challenge+des+100+lectures+2014.jpg     https://scontent-b-ams.xx.fbcdn.net/hphotos-prn2/1510676_572826462794587_41116619_n.jpg   

dimanche 20 avril 2014

Un rhum de légende

Lors d'un récent séjour à Cuba, Mimine et Bébert ont eu l'occasion de visiter des distilleries locales. Au milieu des champs de canne à sucre, il ont eu la chance de goûter des rhums d'exceptions. Envoûtés par les extraordinaires saveurs de ces alcools, ils ont ramené quelques bouteilles en France. Quelle joie de découvrir, lors du weekend Pascal, une liqueur de rhum produite dans ces lointaines contrées.
Créé à partir de différentes sortes de rhum et vieillie dans un fût de chêne pendant sept ans, cette liqueur se distingue par sa douceur et ses saveurs si spéciales. D'un léger goût de vanille, elle nous emporte pour un voyage des sens.

mardi 15 avril 2014

Cake au citron

Un cake au citron pour finir les derniers agrumes de la saison avant d'attaquer les recettes au fruits d'été et de printemps. Acidulé à souhait, c'est un gâteau parfait pour le tea time. Pour plus de goût on peut utiliser des citrons bergamotes que l'on trouve facilement en magasin bio.

Ingrédients:
3 citrons bio
3 œufs
130 g de sucre blond
1 pot de yaourt au chèvre
30 cl d'huile d'olive
200 g de farine sans gluten
1 sachet de levure
50 g de poudre d'amande
50 g d'écorces de citron confites

Casser les œufs et les mélanger au sucre dans un saladier jusqu’à ce que ça blanchisse. Ajouter le yaourt, l'huile, les zestes et le jus des citrons. Mélanger puis ajouter la farine, la levure et la poudre d'amande. Lorsque la pâte est homogène, incorporer les écorces confites. Verser dans un moule à cake préalablement beurré. Enfourner à 180° pour 50 minutes.


dimanche 13 avril 2014

L'armée des âmes

Couverture Rebecca Kean, tome 5 : L'Armée des ÂmesTitre : L'armée des âmes
Série : Rebecca Kean
Auteur : Cassandra O' Donnell
Editeur : J'ai Lu


Ah les joies de la famille... les flambées de vampires, les batailles sanglantes, les coups de fouet, les séances de torture ludiques, les joyeux exorcismes... tous ces petits bonheurs simples me reviennent à l’esprit depuis que grand-mère et les Vikaris m’ont retrouvée et ont débarqué en ville dans l’intention évidente de me liquider... Nostalgie, quand tu nous tiens…

Nous avions laissé Rebecca, dans les dernières pages du tome précédent, avec une rencontre inattendue, issue de son passé tumultueux. Le tome 5 démarre à ce moment là et nous entraîne dans une rencontre musclée avec une partie de la famille de notre héroïne. 
Confrontée à des meurtres sanglants qui touchent plusieurs catégories de créatures surnaturelles, Rebecca va devoir enquêter avec l'aide de sa grand-mère et de ses compagnes. Aux prises avec les dons en plein développement de sa fille Léo, le mystère des origines de Raphaël et la menace omniprésente de sa famille, Rebecca a fort à faire. 
Mené tambour battant, ce roman ne nous laisse pas un instant de répit. Nous allons de découvertes en découvertes, emportés par la plume de l'auteur qui a su créer un univers dense et complexe, et se renouveler à chaque tome. 
Une plume riche où l'humour noir est très présent. Les remarques décalées de Rebecca et ses compagnes Vikaris sont drôles et dépourvues de morale. C'est un des points forts du livre, elles m'ont fait rire à chaque fois et je me suis demandée jusqu'où elles pouvaient aller...
Les personnages secondaires sont nombreux, et apportent un gros plus à la série. Certains, comme Léo, prennent de plus en plus d'ampleur et méritent d'avoir leur propre série : c'est peut être en projet , vu qu'il existe déjà deux courtes nouvelles centrées sur la jeune fille.
L'auteur annonce clairement un prochain tome, celui_ci finissant sur des questions ouvertes. On suppose que Raphaël devrait être au centre du tome 6. Beaucoup de questions sont en suspens. 
Au final un tome de qualité pour une série qui ne s’essouffle pas et que j'ai toujours autant de plaisir à retrouver.


http://1.bp.blogspot.com/-1WawweTD3vA/UsrZ4SmSBnI/AAAAAAAAAMg/o7QSBeccxjA/s1600/Challenge+des+100+lectures+2014.jpg  http://imageshack.us/a/img641/9503/bitlit.png

vendredi 11 avril 2014

Cendrillon remasteurisée

Titre : Cinder
Auteur : Marissa Meyer
Editeur : Pocket Jeunesse

Couverture Chroniques Lunaires, tome 1 : Cinder
A New Beijing, Cinder est une cyborg. Autant dire une paria. Elle partage sa vie entre l'atelier où elle répare des robots et sa famille adoptive. A seize ans, la jeune fille a pour seul horizon les tâches plus ou moins dégradantes qu'elle doit accomplir pour ses sœurs et sa marâtre.
Mais le jour où le prince Kai lui apporte son robot de compagnie - son seul ami -, le destin de Cinder prend un tour inattendu. La forte attirance qu'éprouvent le beau prince et la jeune cyborg n'a aucune chance de s'épanouir, surtout que le royaume est menacé par la terrible reine de la Lune ! Débute alors pour Cinder une aventure incroyable, où elle découvrira que le sort de l'humanité est peut-être entre ses mains.

Voici une version moderne du conte de Cendrillon. Situé dans un univers futuriste après une quatrième guerre mondiale qui a ravagé la Terre et a instauré la paix, ce conte réserve bien des surprises. L'auteur est capable de garder la trame initiale de Cendrillon et de l'adapter à une sauce Cyber-punk. Ici pas de citrouille, ni de carrosse, mais une voiture exhumée du fin fond d'une décharge et retapée, une belle mère odieuse, une jeune fille mal aimée et exploitée par ses proches.
Cinder est une jeune cyborg, mécanicienne surdouée, à qui l'on confie les tâches les plus ingrates pendant que ses demi-sœurs profitent de l'existence. Alors qu'elle tient un stand au marché de New Beijing, elle rencontre le prince Kai qui lui demande de réparer un de ses robots. Les événements s'enchaînent: la pandémie qui ravage la Terre, l'arrivée de la délégation lunaire (dont la reine menace la Terre depuis des années), l'amitié insolite entre le prince et l'héroïne, les coups-bas d'Ari, belle-mère de Cinder, font que le lecteur ne s'ennuie pas une minute. Le rythme est enlevé, l'intrigue originale,  les personnages complexes et agréables à suivre. J'ai beaucoup apprécié Iko, le robot ménager de la famille, à l'humour si particulier. 
Le conte initial, bien que réécrit reste visible en trame de fond et c'est très agréable de voir les clins d’œil à notre lecture de jeunesse. Même si la rencontre entre le prince et Cinder est différente, la scène du bal et de la chaussure est ici arrangée dans une version improbable qui fait sourire. La romance entre les deux principaux personnages est attendue, mais beaucoup de non-dits vont en changer le déroulement par rapport au conte. 
Une lecture qui permet également de traiter du thème de la différence. En tant que cyborg, humaine modifiée suite à un grave accident, Cinder n'a pas de droit. Sa belle mère est sa tutrice légale et elle est considérée par les humains comme une machine sans âme et ayant peu de valeur. 
J'ai beaucoup aimé le côté politique de ce roman, avec la mise en valeur des relations entre la Terre et la lune, toute la diplomatie déployée par les conseillers de l'empereur pour stabiliser les relations entre les gouvernants et la menace permanente de la reine de la lune sur les Terriens. Le côté mystérieux des origines de l'héroïne est également très accrocheur et le lecteur n'a qu'une envie : connaître le fin mot de l'histoire.

Ce roman est le premier des chroniques lunaires et nous en apprendrons davantage dans les prochains tomes. Le deuxième opus, bien que continuant à suivre Cinder, va mettre en avant une autre héroïne de conte. Il se nomme Scarlet (écarlate en anglais) et nous donne une version modernisée du petit chaperon rouge. J'avoue l'avoir lu dans la foulée, car cette série est vraiment de qualité et m'a fait passer un très bon moment.
http://1.bp.blogspot.com/-1WawweTD3vA/UsrZ4SmSBnI/AAAAAAAAAMg/o7QSBeccxjA/s1600/Challenge+des+100+lectures+2014.jpg  http://2.bp.blogspot.com/-_rVVBXJBNWw/UjXIIhNkj9I/AAAAAAAACBI/wVv9Co6WsvM/s1600/Chall33.jpg  http://nsa33.casimages.com/img/2013/12/01/mini_131201103520101176.png

mardi 8 avril 2014

L'argent ne fait pas le bonheur

Titre : La liste de mes envies
Auteur : Grégoire Delacourt
Editeur : Livre de poche

Couverture La liste de mes enviesJocelyne, dite Jo, rêvait d’être styliste à Paris. Elle est mercière à Arras. Elle aime les jolies silhouettes mais n’a pas tout à fait la taille mannequin. Elle aime les livres et écrit un blog de dentellières. Sa mère lui manque et toutes les six minutes son père, malade, oublie sa vie. Elle attendait le prince charmant et c’est Jocelyn, dit Jo, qui s’est présenté. Ils ont eu deux enfants, perdu un ange, et ce deuil a déréglé les choses entre eux. Jo (le mari) est devenu cruel et Jo (l’épouse) a courbé l’échine. Elle est restée. Son amour et sa patience ont eu raison de la méchanceté. Jusqu’au jour où, grâce aux voisines, les jolies jumelles de Coiff’Esthétique, 18.547.301€ lui tombent dessus. Ce jour-là, elle gagne beaucoup. Peut-être...


Un roman tendre, émouvant dont les héros sont des gens ordinaires comme vous et moi, à un détail près. Ils ont réussi là où beaucoup attendent encore : gagner au loto. Mais ce gain inattendu va chambouler leur vie et dévoiler des envies de changement. 
Un texte court, remarquablement bien écrit et qui nous touche. On s'identifie facilement à ce couple vivant dans une petit ville de province à la vie émaillée de bonheurs et de drames. 
Une liste d'envie, rédigée par Jocelyne, hétéroclite et qui prête à sourire. On y croise une Porsche Cayenne, un économe, des voyages, et des livres. Finalement, cette liste restera utopique, la vie se chargeant de modifier des plans si fragiles. On s'aperçoit que les rêves ne s'achètent pas et qu'il ne faut pas une grande somme pour prendre conscience de l'indispensable : l'amour de ses proches.
La fin est déstabilisante, tellement on est loin de ce que l'on pouvait espérer en lisant le résumé. Mais c'est une lecture magnifique que nous offre l'auteur.
Au final un très bon roman contemporain qui relativise la notion du bonheur.

Un petit extrait qui m'a touché :
"Il n'y a que dans les livres que l'on peut changer de vie. Que l'on peut tout effacer d'un mot. Faire disparaître le poids des choses. Gommer les vilenies et au bout d'une phrase, se retrouver soudain au bout du monde."
http://1.bp.blogspot.com/-1WawweTD3vA/UsrZ4SmSBnI/AAAAAAAAAMg/o7QSBeccxjA/s1600/Challenge+des+100+lectures+2014.jpg    http://i56.servimg.com/u/f56/10/07/52/81/nettoy10.png     

dimanche 6 avril 2014

Starters

Titre : Starters
Auteur : Lisa Price
Editeur : Robert Laffont "R"

Couverture Starters, tome 1Le monde tel que nous le connaissons a été ravagé par une guerre qui a tué des millions de personnes et a laissé deux catégories de rescapés: les starters qui ont moins de vingt ans et les enders qui en ont plus de soixante. Entre ces deux générations, peu de survivants. L'auteur nous présente une jeune starter, Callie qui n'a plus personne au monde hormis son jeune frère malade. Pour survivre, c'est la loi de la jungle. le gouvernement n'aide pas ces jeunes sans famille, il les pourchasse pour les parquer dans des centres de détention et les exploiter.  Afin d'échapper à ce triste destin, Callie décide de s'engager auprès de la banque des corps et de louer son corps, grâce à une technique innovante, à un ender pour une durée déterminée. Mais bien évidement, un grain de sable vient perturber ce plan. Callie se réveille bien avant le terme du contrat pour s'apercevoir que les intentions de l'Ender qui la loue ne sont honnêtes. S'ensuit alors une enquête qui va lui permettre de faire échouer un plan machiavélique. 

Une idée de départ novatrice avec cette société réduite à deux factions de la population : les jeunes et les vieux, qui surfe sur la mode actuelle en matière de littérature  young adulte. Mais une exploitation qui m'a semblé brouillonne et incomplète. Beaucoup de choses ne sont pas expliquées : qui sont les perdus, jeunes gens traînant dans la rue et quels sont leurs différences avec Callie et ses compagnons, qui sont les marshalls (enders? straters? rescapés?). Trop peu d'explications sont données sur la guerre des spores, qui sont les belligérants, cette guerre a t'elle touchée toute la planète où juste les USA?
Les rencontres faites par Callie m'ont semblé bien faciles et les échanges avec les différents personnages assez creux. Je n'ai pas ressenti d'empathie vis à vis de l'héroïne et de son frère malgré leur galère et leur existence capable de tirer une larme aux plus endurcis. La seule personne qui m'ait touché est la jeune fille rencontrée dans le centre de détention. 
Malgré ces côtés négatifs, la fin du livre est imprévisible et les dernières pages nous incitent à lire le deuxième tome pour connaître le fin mot de l'histoire. Et si tout ceci n'était qu'un écran de fumée pour un complot bien plus large?
Mais lire un roman pour n'être intéressé que par les 30 dernière pages, c'est dommage. Je me laisserai peut être tenter par le tome suivant car je suis une curieuse insatiable.
Au final un roman original mais qui aurait pu être bien meilleur. A lire pour les amateurs de dystopie.

http://1.bp.blogspot.com/-1WawweTD3vA/UsrZ4SmSBnI/AAAAAAAAAMg/o7QSBeccxjA/s1600/Challenge+des+100+lectures+2014.jpg   http://2.bp.blogspot.com/-_rVVBXJBNWw/UjXIIhNkj9I/AAAAAAAACBI/wVv9Co6WsvM/s1600/Chall33.jpg  
http://1.bp.blogspot.com/--V8JrJv2o_A/USqTyM3yqSI/AAAAAAAABKc/wCn5kEgA4KU/s1600/challenger.jpg


mercredi 2 avril 2014

Version pécan


Voici une nouvelle version du blondie, le fameux brownie au chocolat blanc. Cette fois-ci, j'ai ajouté des noix de pécan à la recette de base, ce qui donne un petit croquant bien agréable à ce gâteau.

Idéal pour le goûter, accompagné d'une bonne tasse de thé, pourquoi pas un Lapsang Souchong, ce célèbre thé délicatement fumé.

Ingrédients

200 g de chocolat blanc
90 g de beurre
3 œufs
80 g de farine de petit épeautre
50 g de sucre
100 g de noix de pécan


Faire fondre le chocolat blanc et le beurre à feu doux. Ajouter les œufs et bien mélanger jusqu'à ce que ce soit homogène. Ajouter la farine et le sucre puis mélanger. Mixer grossièrement les noix de pécan puis les incorporer à la pâte et remuer. Réserver une ou deux noix pour décorer.
Verser dans un plat à manqué puis enfourner 20 minutes à 180°.