mercredi 24 avril 2013

Les Antilles tout en sucre, (partie 3)

Voici la dernière partie du repas spécial Antilles préparé par ma mère. A base de noix de coco, ce dessert est lui aussi typique de ces îles tropicales. 
Assez simple à réaliser, il fait son petit effet. Pour ma part, lorsque je le préparerai, je remplacerai la gélatine par de l'agar-agar.

Blanc-manger au coco

1 bte de lait concentré non sucré + la valeur d’une demi  boite d’eau
1 bte de lait de coco + une briquette de lait de coco
200 grs de sucre de canne
un peu de vanille en poudre ou une gousse de vanille
6 feuilles de gélatine  (ou agar-agar)



Faire ramollir les feuilles de gélatine dans de l’eau froide.
Mettre le lait concentré, le lait de coco, l’eau et le sucre dans une casserole, porter à ébullition .
Ajouter la gélatine et lai laisser se dissoudre complètement ; bien remuer.
Verser le blanc-manger dans des coupes, laisser refroidir avant de placer quelques heures au réfrigérateur

mardi 23 avril 2013

Les Antilles (partie 2)

Un plat typique, parfumé à souhait qui permet de revisiter le classique "poulet du dimanche". Il est accompagné de bananes plantains, ces bananes légumes utilisées dans les plats exotiques.

COLOMBO  DE  POULET

 Pour la marinade :   
 2 gousses d’ail
1 c. à soupe de colombo
4 c. à soupe de vinaigre
1 clou de girofle
2 feuilles de bois d’inde
1 piment frais
sel, poivre

1 poulet de 1,5 kg
4 c. à soupe de poudre de colombo
3 pommes de terre
1 oignon France
5 cives
2 gousses d’ail
2 feuilles de bois d’inde
thym, persil, sel , poivre
2 c. à soupe d’huile

Préparation de la marinade : disposer dans un plat 4 c.  soupe de vinaigre, 2 gousses d’ail écrasées, 1 c. soupe de poudre de colombo, 1 clou de girofle, 2 feuilles de bois d’Inde, 1 piment frais (facultatif) , sel, poivre.

Découper le poulet et le laisser mariner 2 heures minimum.
Dans une sauteuse, faire chauffer l’huile, y faire revenir 3 mn les cives grossièrement hachées, l’oignon émincé, une branche de thym et 3 brins de persil haché ainsi qu’une pincée de poudre de bois d’Inde.
Ajouter les morceaux de poulet, les faire roussir.
Incorporer les 4 c. à soupe de poudre de colombo, mouiller avec de l’eau à hauteur du poulet, saler, poivrer; couvrir la sauteuse, laisser cuire 20 mn à feu moyen.
Eplucher et couper les pommes de terre en petits cubes ; les ajouter à la sauteuse, poursuivre la cuisson à couvert et à feu moyen de nouveau 20 mn.

Personnellement j’ai ajouté, 5 à 10 mn avant la fin de la cuisson,  trois bananes plantains que j’avais fait cuire préalablement 10 mn dans de l’eau frémissante. Petite précision les bananes se cuisent, après avoir coupé les deux extrémités, avec la peau ; on ne les épluche que pour les ajouter au colombo.

lundi 22 avril 2013

En direct des Antilles ( Partie 1)

Mes parents sont récemment partis en vacances en Martinique. Ils sont revenus enchantés et avec pleins de bonnes idées repas. Des plats colorés, épicés dont nous n'avons pas l'habitude en métropole. 
Voici un repas dédié aux saveurs antillaises présenté par ma Maman.

Après un petit séjour en Martinique, la nostalgie des vacances étant présente je me suis lancée dans un menu antillais.

Au programme :
-          Féroce d’avocat
-          Colombo de poulet
-          Blanc manger coco
 Voici les recettes mais un petit conseil pour le féroce d’avocat, il faut utiliser le piment avec parcimonie car s’il y a trop de piment ce plat peut devenir vraiment « féroce »…..

FEROCE D’AVOCAT    (6 personnes)

2 avocats mûrs
200 grs de morue salée
1 gousse d’ail
2 cives (oignons pays ) que j’ai remplacé par des oignons nouveaux
1 oignon France
100 grs de farine de manioc
1 pincée de poudre de bois d’inde
1 citron vert
2 c. à soupe d’huile
poivre   -   piment

Mettre à dessaler la morue 12 h dans un grand volume d’eau froide (changer l’eau plusieurs fois) et la blanchir quelques instants dans une eau frémissante.
Enlever la peau et les arrêtes.
Faire légèrement frire la morue à la poêle avec un peu d’huile.
Couper les avocats en deux dans le sens de la longueur, enlever les noyaux puis la pulpe à l’aide d’une cuillère. Réserver la pulpe.
Éplucher ail et oignon et les hacher finement.
Dans un bol réduire la chair des avocats en purée ; y incorporer les épices hachées, une pointe de piment (facultatif), le jus du citron, la farine de manioc et une pincée de bois d’Inde.
Incorporer la morue émiettée, mélanger le tout et garnir les avocats de cette préparation.

En ce qui me concerne, et suivant les conseils qui m’ont été prodigués, j’ai utilisé un quart d’un petit piment antillais rouge. Après l’avoir coupé en petits dés je l’ai mis à mariner une nuit dans de l’huile et le lendemain chaque convive à ajouter à la préparation avocat / morue quelques gouttes d’huile ou du piment selon son goût.


jeudi 11 avril 2013

Démoniaque

Couverture Femmes de l'Autremonde, tome 08 : DémoniaqueSérie : Femmes de l'autre monde
Titre : Démoniaque
Auteur : Kelley Armstrong
Edition : Bragelonne


Hope Adams a hérité de son démon de père une soif pour le chaos. Mais elle est déterminée à servir le bien. Lorsque le chef de la puissante Cabale Cortez lui demande d'infiltrer un gang de créatures surnaturelles, riches et blasées qui sèment le trouble à Miami, Hope ne peut résister à la tentation. Alors qu'un tueur rôde, elle n'a plus d'autre choix que de faire appel à son ex-petit ami loup-garou. Et ce qui s'annonçait comme une simple enquête laisse finalement place au chaos...

Le huitième tome d'une série avec, pour la première fois, un démon en héroïne principale. Découverte dans le tome précédent, Hope Adams est un semi-démon Expisco, qui est capable de voir le chaos, mais est aussi un peu trop attiré par lui. Journaliste de son état, elle est embauchée par la cabale Cortez pour infiltrer une bande d'êtres surnaturels soupçonnée d'actions illégales anti-cabales.
Kelley Armstrong nous livre ici un roman toujours très dynamique ou la famille Cortez et le fonctionnement des cabales, ces "mafias magiciennes", sont au centre de l'intrigue. Nous retrouvons, pour notre plus grand plaisir,  Lucas et Paige, magicien et sorcière, héros des tomes 4 et 5. 
Le personnage de Hope n'est pas celui que je préfère dans cette saga, mais tient bien la route. Ses pouvoirs sont certes beaucoup moins impressionnants que ceux d'une sorcière ou d'un loup-garou mais leur nature ambivalente permet de donner du relief au personnage. 
Beaucoup de retournements de situations, au fil de cette lecture, qui permettent de tenir les lecteurs en haleine. Le dénouement est surprenant et laisse attendre une suite ( déjà publiée aux Etats Unis mais pas encore traduite).
Au final une série qui tient ses promesses, même si ce tome n'est pas le meilleur.
A lire pour les féministes fans de surnaturel. 



https://fbcdn-sphotos-h-a.akamaihd.net/hphotos-ak-ash3/530110_4030615076768_443719012_n.jpg

https://lh3.googleusercontent.com/-6XqymTZIDHQ/UJVfFscTTsI/AAAAAAAABx0/ggWXrL_5zIk/s900/ABC%2520Imaginaire%25202013%2520bis%2520copie.jpg

samedi 6 avril 2013

Clafoutis poire badiane

Quelques poires traînaient dans ma coupe à fruit et j'ai eu envie de les transformer en clafoutis. Pour changer un peu, j'ai associé les poires à de l'anis étoilé, la badiane, qui donne un petit goût très intéressant à la préparation, en plus de décorer joliment le plat.
Associée à de la vanille en poudre, le résultat est très gourmand, avec des notes subtiles d'anis. Un clafoutis qui change de l'ordinaire et nous emmène en voyage en Asie. 
J'utilise de la vanille en poudre, très goûteuse et beaucoup plus pratique que la gousse. 

Ingrédients
4 œufs
130 g de sucre roux
60 g de farine
18 cl de crème fraîche
18 cl de lait
1 c à c  de vanille en poudre
4 poires bien mûres
6 étoiles de badiane


Battre les œufs en omelette et ajouter le sucre, la vanille puis mélanger. Incorporer le lait et la crème puis remuer la préparation. Ajouter la farine et mélanger à nouveau. Couper les poires en quartier et les disposer dans un plat préalablement beurré. Verser la pâte sur les poires et disposer les étoiles de badiane sur le dessus. 
Faire cuire 40 minutes à 180°. Servie tiède.

Pour un goût anisé plus prononcé il est possible de rajouter de l'anis en poudre à la pâte.

jeudi 4 avril 2013

Des sentiments multicolores

Titre : la couleur des sentiments
Auteur : Kathryn Stockett
Edition : Babel


Couverture La Couleur des sentimentsChez les Blancs de Jackson, Mississippi, ce sont les Noires qui font le ménage, la cuisine, et qui s'occupent des enfants. On est en 1962, les lois raciales font autorité. En quarante ans de service, Aibileen a appris à tenir sa langue. L'insolente Minny, sa meilleure amie, vient tout juste de se faire renvoyer. Si les choses s'enveniment, elle devra chercher du travail dans une autre ville. Peut-être même s'exiler dans un autre Etat, comme Constantine, qu'on n'a plus revue ici depuis que, pour des raisons inavouables, les Phelan l'ont congédiée.

Mais Skeeter, la fille des Phelan, n'est pas comme les autres. De retour à Jackson au terme de ses études, elle s'acharne à découvrir pourquoi Constantine, qui l'a élevée avec amour pendant vingt-deux ans, est partie sans même laisser un mot.
Une jeune bourgeoise blanche et deux bonnes noires. Personne ne croirait à leur amitié; moins encore la toléreraient. Pourtant, poussées par une sourde envie de changer les choses, malgré la peur, elles vont unir leurs destins, et en grand secret écrire une histoire bouleversante.


Sans avoir vu le film, mais après en avoir beaucoup entendu parler, j'ai décidé, dans le cadre du cercle de lecture 8, de lire ce roman. Bien m'en a pris !
Un gros coup de cœur pour cet ouvrage qui dépeint à merveille les relations conflictuelles, au début des années soixante, dans le sud des Etats Unis, entre la communauté Noire et la communauté Blanche.
A travers l'histoire de deux bonnes, Aibileen et Minny, nous découvrons ces familles blanches qui laissent les noires élever leurs enfants, préparer leurs repas, résoudre tous les soucis du quotidien mais sans jamais leur témoigner un semblant de respect. 
Un roman très fort, où l'on voit l'évolution des mentalités, nous sommes au début des années soixante et Martin Luther King commence à faire parler de lui. Néanmoins on s'aperçoit que malgré la fin de la guerre de sécession, il existe toujours un clivage Nord-Sud comme en témoignent les narratrices. 
Ce livre est le reflet d'un racisme ordinaire, ancré dans des habitudes séculaires et c'est en cela qu'il est touchant. 
Le roman est composée de plusieurs parties avec des narratrices différentes :
Nous retrouvons ainsi Aibileen, la cinquantaine, veuve, qui a perdu son fils dans un tragique accident, qui s'occupe des enfants jusqu'à l'âge ou ils grandissent et imitent le modèle parental. Pleine de sagesse, elle élève "ses petits" avec beaucoup de tendresse, leur apportant confiance en soi et respect d'autrui. 
La deuxième narratrice Minny, forte tête, cumule les places d'où elle est renvoyée régulièrement. Elle dit ce qu'elle pense, lutte contre le racisme ambiant, à sa manière. 
Enfin celle par qui le scandale arrive, Skeeter, jeune fille de bonne famille, élevée par une bonne qui a récemment disparue, qui s'insurge contre le traitement réservée aux domestiques. Une rébellion qui se fera petit à petit, nourrie par l'attitude inqualifiable d'une de ses amies. 
Un très bon roman, vous l'aurez compris, portrait d'une époque révolue, mais pas si lointaine. 

A lire absolument !




https://fbcdn-sphotos-h-a.akamaihd.net/hphotos-ak-ash3/530110_4030615076768_443719012_n.jpg

mercredi 3 avril 2013

Dieux et démons


Voici enfin les colis du swap Dieux et démons.

Avec mon ami le Pingouin , nous avons échangé de bien beaux paquets.
Voici la photo de celui que je lui ai envoyé : beaucoup de friandises pour nourrir ses mini-démons, un marque page pas fait main (pas osé...) et quelques livres. Au final, les friandises ont disparu (pas nécessairement mangées par les enfants ;) ). Le sirop de cactus a été testé (ça rappe parait-il) et la lecture a débuté par Le fils du Dieu de l'orage. 


Voici le colis que j'ai reçu :
Beaucoup de livres (une dizaine^^) dont toute la série des Percy Jackson, les mémoires de Zeus dont j'ai entendu beaucoup de bien, Anges et démons de Dan Brown, Marguerite de la nuit, En remorquant Jéhovah et le dernier testament de Ben  Zion Avrohom, 3 romans que je ne connais pas du tout.
Pour accompagner tout ça, un marque page fait main (là je suis épatée), une carte bien dans le thème et de quoi grignoter...

Et alors là fou rire garanti : Il fallait penser à associer le thème du swap aux friandises. Du coup je me retrouve avec du Saint Morêt et du Saint Agur, un saucisson Saint Agâune, des bonbons Apollo (lié au Dieu Apollon), du chocolat à l'angélique confite (y en a plus!).


Un très beau colis !
Merci encore à Plumeline et à Ptitetrolle pour avoir organisé ce swap et à mon Pingouin préféré pour avoir si bien joué le jeu.