mardi 31 décembre 2013

Un défi pour l'année

http://iluze.eu/wp-content/uploads/2013/12/big-challenge-2014.png
Livraddict organise à nouveau son Big Challenge. Il s'agit de lire un nombre défini de romans dans une liste de 100 titres, avant la fin de l'année 2014.

Pour ma part, j'ai choisi d'en lire 8, qui sont dans ma PAL depuis un certain temps déjà :

  • un tome de la saga Martyrs d'Olivier Peru
  • le chant du troll de Pierre Bottero
  • un tome de la saga les larmes rouges de Georgia Caldera
  • le premier sang de Sire Cédric
  • la horde du contrevent d'Alain Damasio
  • Orgueil et préjugés de Jane Austen
  • un tome de la série Divergente de Véronica Roth
  • un tome de  la saga Les chroniques de Dany Mega O’Malley  de  Karen Marie Moning
A suivre donc ...

vendredi 27 décembre 2013

Pain d'épices

Voici une recette idéale en cette fin d'année, un pain d'épices à la clémentine. J'ai ajouté des morceaux de clémentines confites à la recette d'origine pour un résultat plus festif. Seul souci, n'ayant plus de farine à la maison, j'ai remplacé par de la farine de riz. Impossible de le démouler une fois cuit, d'où une photo imprésentable...



140 gr de farine de petit épeautre

40 gr de poudre d’amandes
50 g de clémentines confites 
½ c à s de poudre à lever
1 ½ c à c de gingembre en poudre
1 c à c de cannelle en poudre

1 c à c 4 épices

2 clémentines Corses non traitées
100 gr de miel
10 cl de lait
1 œuf
50 gr de sucre complet
40 gr de beurre fondu
80 gr de sucre glace (pour le glaçage)

Préchauffer le four à 160°C. Mélanger la farine, la poudre d’amandes, les épices et la poudre à lever.
Prélever le zeste des clémentines à l’aide d’une râpe fine. Presser 15 ml de jus pour le glaçage.
Dans une petite casserole, faire tiédir le lait et le miel afin de dissoudre le miel.
Battre l’œuf, le sucre complet et les zestes de clémentine. Ajouter le lait au miel puis le beurre fondu. Bien mélanger. Incorporer le mélange sec et les clémentines confites.
Répartir dans un moule à cake beurré. Enfourner et cuire environ 40 minutes. Démouler et laisser complètement refroidir sur une grille.
Mélanger soigneusement le sucre glace et les 15 ml de jus de clémentine jusqu’à obtenir une texture onctueuse. Répartir immédiatement le glaçage sur le cake bien froid. Laisser sécher.

jeudi 19 décembre 2013

A la cour Unseelie

Titre : Le baiser des ombres
Série : Merry Gentry
Auteur : Laurell K Hamilton
Editeur : J'ai Lu

Couverture Merry Gentry, tome 1 : Le Baiser des ombresMerry Gentry n'est pas une détective comme les autres. Elle habite Los Angeles, parmi les mortels, et mène une vie professionnelle et sentimentale plutôt calme et rangée. En réalité, elle est la Princesse Meredith NicEssus et a fui sa famille trois ans plus tôt - surtout sa tante Andais, Reine de l'Air et de l'Obscurité de la Cour Unseelie, qui n'a de cesse de vouloir la supprimer. Elle a toujours été exclue des siens parce qu'elle est mi-humaine mi-fey, qu'elle possède peu de pouvoirs. Lors d'une enquête où elle découvre le trafic illégal d'un aphrodisiaque magique - redoutablement efficace -, sa véritable personnalité se dévoile au contact de l'élixir ; et les Gardes de la Reine, créatures ô combien puissantes et viriles, partent aussitôt à sa recherche. Une course-poursuite enragée, semée d'ébats torrides, de complots et de combats magiques, conduit Meredith jusqu'à la Cour où elle connaîtra les desseins cruels que lui réserve sa tante machiavélique. Cruels, certes, mais placés sous le signe de la sensualité et de l'érotisme...

Après avoir choisi de participer au challenge fées d'hiver organisé par Sia et Asuna sur le forum de Livraddict, je me suis lancée dans la lecture du premier tome de Merry Gentry. J'avais déjà croisé cet auteur, mais je n'avais pas accroché à son héroïne Anita Blake. Dans cette série, point de vampire mais des faés.

Merry est une princesse, exilée volontaire, menacée de mort qui va être rattrapée par le monde dont elle est issue.
Malgré un thème intéressant, je n'ai pas du tout accrochée à cette nouvelle série. L'intrigue est longue, il y a trop de descriptions à mon goût et surtout je n'aime pas le personnage principal, sorte de princesse nymphomane qui passe son temps à regarder comment elle doit s'habiller et a batifolé avec tous les personnages masculins qu'elle croise (et elle en croise beaucoup...). Les grandes questions de ce roman sont qui veut tuer Merry et avec qui va t'elle finir la nuit, sans oublier : la tenue de grand couturier  que je porte convient-elle à la situation?
C'est dommage car le monde crée par l'auteur est riche, les personnages sont multiples et variés (gobelins, fantôme, sildhes...) et l'intrigue initiale (qui nous tient en haleine deux chapitres) aurait pu être le fil conducteur de ce roman au lieu de se perdre dans les pas de notre princesse sildhe.
Au final un roman que j'ai eu du mal à terminer, inutile de dire que je ne me procurerai pas les sept tomes suivants.
A éviter, sauf pour les amateurs de princesses nymphomanes fans de tentacules...



http://nsa33.casimages.com/img/2013/12/01/mini_131201103520101176.png

mardi 17 décembre 2013

Brownie blanc et noir


Un brownie modifié, au chocolat blanc avec des pépites de chocolat noir. Parfait pour le goûter ! Toujours réalisé avec de la farine de petit épeautre afin que je puisse en profiter, il suffit de changer de farine pour le réaliser chez vous.


Brownie chocolat blanc pépites de chocolat noir

Ingrédients
200g de chocolat blanc
90 g de beurre
3 oeufs
80 g de farine de petit épeautre
50 g de sucre
100g de pépites de chocolat noir


Faire fondre le chocolat blanc et le beurre à feu doux. Ajouter les oeufs et bien mélanger jusqu'à ce que ce soit homogène. Ajouter la farine et le sucre puis mélanger. Incorporer les pépites de chocolat et remuer la pâte.
Verser dans un plat à manqué (pas trop grand pour que le gâteau ne soit pas trop cuit).
Enfourner 20 minutes à 180°.

dimanche 15 décembre 2013

Des anges en hiver

Titre : L'âme de la nuit
Auteur : Maria Romaley (Xéléniel)
Edition : Rebelle

Couverture L'Âme de la Nuit, tome 1 : Nitescence
Une mère dont la vie n’a de sens que l’existence de son fils voit son monde basculer dans les méandres incertains d’une autre réalité. Là, règne une guerre, cachée aux yeux des mortels, entre des créatures mythiques dont seuls ses rêves pouvaient lui souffler l’existence.
Que faire quand on est partagé entre une passion interdite et un amour protecteur plus puissant que sa propre raison ? Que faire quand notre vie est menacée à chaque instant et que l’on entraîne avec nous, amis et famille ?

La mort n’est pas une réponse acceptable lorsque la vie d’un enfant est en jeu…


Un livre qui sort un peu des sentiers battus avec une héroïne française, jeune maman pleine de compassion (et pour une fois pas une guerrière aguerrie). Tara vit seule avec son jeune fils dont elle partage la garde une semaine sur deux avec son ex-compagnon.  Décalée par rapport à ses concitoyens, notre héroïne  a peu d'amis et ne vit que pour son enfant. Sa rencontre avec Daegan va changer sa vision du monde et donner une explication aux cauchemars qui peuplent ses nuits.

Un roman qui traite des anges s'est suffisamment rare pour être noté, si en plus l'action se passe dans le sud de la France, il n'en fallait pas plus pour me tenter.

Une intrigue bien ficelée, des personnages déterminés, aux caractères entiers. Il y a suffisamment de rebondissements pour accrocher le lecteur et l'auteur distille ses révélations au fur et à mesure de l'avancée dans le roman. Même si cet ouvrage ne révolutionnera pas le monde de la fantasy, il est accrocheur et mérite qu'on s'y attarde un peu. 
Les chapitres changent de narrateur, et le fait d'alterner les points de vue est un petit plus pour moi, j'aime beaucoup ce style d'écriture. Avec un gros coup de cœur pour les passages où le chat s'exprime et donne sa vision animale des comportements humains.
Une grosse partie du roman est consacrée à la romance naissante entre les deux personnages principaux. Mais il y assez d'actions pour ne pas lasser le lecteur.
Le tome deux est attendu avec impatience, trop de questions restent sans réponse. Je le lirai très certainement.
A lire pour les amateurs d'anges...
Ce roman se passant au cœur de l'hiver, il correspond parfaitement au cercle de littérature de Tête de Litote du mois de décembre : Le grand froid



https://lh3.googleusercontent.com/-6XqymTZIDHQ/UJVfFscTTsI/AAAAAAAABx0/ggWXrL_5zIk/s900/ABC%2520Imaginaire%25202013%2520bis%2520copie.jpg

vendredi 6 décembre 2013

Au fil des saisons

http://nsa33.casimages.com/img/2013/12/01/mini_131201103520101176.png
Un nouveau challenge, pour remplacer ceux qui se terminent en cette fin d'année.
Organisé par Sia et Asuna, ce challenge des 4 saisons nous fait partir, cet hiver au royaume des fées. Du 1 décembre au 20 mars nous allons devoir lire des ouvrages dans lesquels il y a au moins une fée. Pas de minimum à lire, ce qui me convient très bien.
Ayant quelques livres dans ma Pal concerné par ce thème, je m'inscris avec plaisir à ce nouveau challenge saisonnier.

Je commencerai très certainement par découvrir la série des Merry Gentry de Laurell K Hamilton et ensuite je continuerai par la découverte de la série des chroniques de McKayla Kane de K.M. Moning.

mercredi 4 décembre 2013

Une version Noël pour un brownie

Voici ma version préférée du brownie. Le chocolat associé à la crème de marron en fait un dessert spécial fête.  Présenté sous forme de gâteau marbré, il est très agréable pour les goûters hivernaux.
                                           
                                Brownie chocolat - marron

Ingrédients :
pour la pâte au chocolat
150 g de chocolat noir
70 g de beurre
2 oeufs
50 g de sucre
50 g de farine
1/2 c à c de levure

pour la pâte aux marrons
250 g de crème de marron
30 g de beurre mou
1 œufs
1 c à s de maïzena

Faire fondre le chocolat et le beurre au bain marie. Ajouter, les oeufs puis mélanger. Incorporer la farine, le sucre et la levure. Remuer le tout.
Dans un autre saladier, mélanger la maïzena et l'oeuf. Ajouter le beurre mou et la crème de marron et mélanger soigneusement.
Dans un moule à manqué, verser en premier la préparation au chocolat puis celle au marron par dessus. Avec la pointe du couteau, remonter la pâte chocolatée à la surface du gâteau. Cela permettra d'obtenir l'effet "marbré".
Faire cuire 25 minutes à 180°.

mardi 12 novembre 2013

Retour à l'origine

Titre : Wolverine, les origines
Auteur : Paul Jenkins
Editeur : Panini


Couverture Wolverine, les origines" Ca valait la peine de patienter vingt-six ans pour lire enfin LES ORIGINES... Croisement entre Les Grandes Espérances et Jane Eyre, cette œuvre pourrait entrer au panthéon des comics immortels, au côté de Watchmen ou Maus, et faire partie des ouvrages qui donnent au comic ses lettres de noblesse. " (Comics Buyer's Guide)

WOLVERINE : LES ORIGINES est enfin publié dans
un album de luxe, rassemblant les six chapitres écrits par Joe Quesada, Bill Jemas et Paul Jenkins, dessinés par Andy Kubert et peints par Richard Isanove. En bonus, les premiers croquis du personnage commentés par Andy Kubert, plus une introduction signée Bill Jemas, l'ex-président de Marvel.


Une lecture différente cette fois ci avec un retour aux sources. Mon adolescente a été émaillée de comics et la sortie cinéma du dernier Wolverine m'a donnée envie d'en savoir un peu plus sur ses origines. Cette superbe bande dessinée nous éclaire sur la jeunesse du plus charismatique des Xmen : Wolverine. Nous découvrons ici une part de son passé et nous comprenons enfin l'origine de l'antagonisme entre Dents de Sabre et lui. C'est un véritable petit bijou, les dessins sont magnifiques, le scénario est de qualité et quel plaisir de retrouver notre mutant préféré. Nous le voyons grandir, inconscient de sa différence, au tout début du XIX ème siècle, époque où la mutation est encore moins acceptée qu'à l'heure actuelle. 
Une lecture très agréable, indispensable pour tous les fans des Xmen, qui comme moi, voudront en savoir un peu plus sur notre énigmatique mutant !
https://lh3.googleusercontent.com/-6XqymTZIDHQ/UJVfFscTTsI/AAAAAAAABx0/ggWXrL_5zIk/s900/ABC%2520Imaginaire%25202013%2520bis%2520copie.jpg


dimanche 10 novembre 2013

Flan à la vanille


Une recette toute simple et qui fait son petit effet sur la table dominicale.

J'utilise de la vanille en poudre, c'est bien plus pratique que la gousse qu'il faut ouvrir et laisser infuser et si la vanille et de qualité, ce qui est mon cas, il en faut peu pour avoir un goût prononcé.

Flan à la vanille 

Ingrédients :

325 ml de lait bouillant
100 g de sucre
50 g de farine de petit épeautre
1 c à c de poudre de vanille
25 g de beurre


Faire chauffer le lait au micro onde pendant 3 minutes. Mélanger le sucre, les œufs, la farine et la vanille dans un saladier. Ajouter le lait progressivement en mélangeant soigneusement. Verser la préparation obtenue dans les moules individuels, pour ma part j'utilise des moules à tartelettes en silicone. Ajouter une noisette de beurre sur chaque flan. Faire cuire en bas de four pendant 25 minutes à 210°.

mercredi 6 novembre 2013

Une brigade de loups-garous

Titre :La brigade des loups
Auteur : Lilian Peschet
Editeur : Voy'el

Couverture La Brigade des Loups, tome 1
2020. L'épidémie de lycanthropie sévit en Europe depuis près de trente ans. La Roumanie est l'un des pays les plus en pointe concernant la recherche sur ce rétrovirus, mais aussi l'un des rares où les lupins ont le droit de vivre dans la société.
Sous certaines restrictions.
Pour s'occuper des crimes lupins, des unités de polices spéciales exclusivement composées de malades ont été créées.
On les appelle les Brigades des loups.
Un professeur massacré. Une mère de famille et son enfant dévorés vivants. De jeunes lupins sauvages en liberté. Pourquoi ces crimes ? D'où viennent ces enfants, et quel est leur but ? Les réponses pourraient bien bouleverser l'avenir de la brigade de Bucarest.


Une courte nouvelle qui nous emmène dans un futur possible où le lupus, maladie contagieuse qui transforme les êtres en loups-garous, sévit et nous entraîne sur le quotidien d'une brigade composée de lycantropes.
A la fois fantastique et policier, ce texte est un premier tome qui nous permet de découvrir les différents protagonistes composant cette brigade. 
La narration multiple peut déranger le lecteur, de même que le côté sanglant de l'enquête, mais pour ma part j'ai bien aimé avoir le point de vue de chaque personnage. Cela permet aux deux enquêtes d'avancer en parallèle pour finalement se rejoindre dans un dénouement surprenant. 
Le seul regret de cette lecture est qu'elle est bien trop courte ! A peine le temps de découvrir le monde et les membres de la brigade que  déjà le livre se termine. Le suspense est de courte durée mais l'alchimie prend.
Le regard de la société sur ces loups, victimes prises au piège d'un virus, est très intéressant et n'est pas sans rappeler notre manière de traiter certaines minorités. 
Une série à suivre !

https://lh3.googleusercontent.com/-6XqymTZIDHQ/UJVfFscTTsI/AAAAAAAABx0/ggWXrL_5zIk/s900/ABC%2520Imaginaire%25202013%2520bis%2520copie.jpg

jeudi 31 octobre 2013

A la poursuite d'une libellule

Titre : Un avion sans elle
Auteur : Michel Bussi
Couverture Un avion sans elleEdition : Pocket

Lyse-Rose ou Emilie ? Quelle est l'identité de l'unique rescapé d'un crash d'avion, un bébé de 3 mois ? Deux familles, l'une riche, l'autre pas, se déchirent pour que leur soit reconnue la paternité de celle que les média ont baptisée Libellule. Dix-huit ans plus tard, un détective privé prétend avoir découvert le fin mot de l'histoire, avant d'être assassiné, laissant derrière lui un cahier contenant tous les détails de son enquête.
Du quartier parisien de la Butte-aux-Cailles jusqu'à Dieppe, du Val-de-Marne aux pentes jurassiennes du mont Terrible, le lecteur est entraîné dans une course haletante jusqu'à ce que les masquent tombent......



Un roman haletant ! Nous suivons la quête d'identité de Lylie   à travers l'enquête de Grand-Duc, mandaté par une des familles dont elle pourrait être la fille. Dix-huit ans d’enquêtes pour parvenir à élucider ce mystère. Car je vous rassure, le livre tient ses promesses, nous savons à la fin du roman qui est vraiment Lylie.
Un rythme trépidant, où tout se joue en deux jours, lorsque Marc se lance à son tour sur les traces de la vérité. A l'aide du journal de Grand-duc, et grâce à des rencontres inattendues, il découvrira le fond de l'histoire et ce qui s'est véritablement passé lors de ce crash aérien.
Un livre accrocheur, où les personnages sont attachants, bien que parfois un peu caricaturaux (ah la lutte des classes et le côté manichéen des riches contre les pauvres). Tout est fait pour passer un bon moment, l'intrigue est très bien ficelée, il y a des rebondissements et le rythme donné par l'auteur est rapide.
Pas étonnant que ce roman soit un Best-Seller.
En fond, la musique de Charlélie Couture nous berce et nous entraîne sur les traces d'un avion sans elle...
A lire, tout simplement !

Merci à AntRacith pour avoir proposé cette lecture commune et m'avoir permis de découvrir cet ouvrage.


mercredi 30 octobre 2013

Verrine exotique


Toujours réalisés par Sabulle, ces tiramisus déstructurés sont réalisés à base de bananes et de spéculoos. 

Un goût original et fruité qui permet de revisiter le classique dessert italien.

                      
                     Tiramisu banane - spéculoos

Ingrédients:
3 bananes
4 spéculoos
170 g de mascarpone
50 g de noix de coco
80 g de sucre
2 oeufs 
1 sachet de sucre vanillé



Séparer les blancs des jaunes, mettre les jaunes dans un saladier et fouetter les avec le mascarpone, le sucre  et le sucre vanillé. Ajouter la noix de coco et mélanger.  Monter les blancs en neige ferme puis incorporer à la préparation précédente. Éplucher les bananes et réserver 12 rondelles. Écraser le reste avec une cuillère de sucre. dresser la purée de banane au fond de chaque verrine puis ajouter la préparation au mascarpone. 
Mettre au frais une bonne heure.
Au moment de servir, émietter sur les verrines les spéculoos puis déposer des rondelles de bananes. 

lundi 28 octobre 2013

Des marrons dans mon gâteau

Voici une petite recette de saison, sans gluten, réalisée par Sabulle, ma sœur, pour un anniversaire.
A base de marron et de chocolat, sans farine, ce gâteau ultra gourmand a fait plus d'un heureux. Le goût de châtaigne est assez prononcé et rappelle les fameuses bûches de Noël réalisées par notre mère depuis des années lors des fêtes de fin d'années.

Fondant chocolat-marron

Ingrédients : 
200 g de chocolat noir
160 g de beurre
3 œufs
500 g de crème de marron

Couper le chocolat en petits morceaux. Placer le dans un bol et ajouter le beurre. Faites fondre au micro-onde pendant 2 minutes (puissance max). Remuer pour obtenir un chocolat lisse et brillant.
Battre les œufs dans un saladier. Ajouter la crème de marron et remuer jusqu'à obtenir une texture lisse. 
Mélanger les deux préparations. Beurrer un moule de 20 à 22 cm de diamètre puis verser la pâte. Enfourner à 180 ° pour 30 minutes.
Laisser au moins reposer une heure au frais avant de déguster.

vendredi 25 octobre 2013

De l'argent pour un loup-garou

Titre : L’Ouroboros d'argent
Auteur : Ophélie Bruneau
Editeur : Editions du chat noir

C'est lors d'un passage sur Albi, avec des amis, que j'ai eu l'occasion de me procurer cet ouvrage. L'auteur, installé dans notre boutique de jeu habituelle : Chats Pitres, dédicaçait son oeuvre. Une rencontre intéressante avec une jeune auteur timide, passionnée de chats, par un samedi ensoleillé.
Couverture L'Ouroboros d'Argent

Axel est généreux. Axel est amoureux. Axel est trop gentil. Aujourd’hui, il doit traverser la France pour acheminer un héritage. Célia est fière. Célia est implacable. Célia est un loup-garou. Aujourd’hui, secondée par deux jeunes de sa meute, elle doit retrouver l’objet responsable d’une vieille malédiction. À la croisée des chemins, le piège se referme dans le Massif Central. Prête à tout pour mener à bien sa mission, Célia n’hésitera pas à détruire la vie d’Axel s’il le faut. Le jeune homme a de la résistance à revendre et des amis prêts à l’aider. Pourtant, cette fois, il pourrait bien finir broyé au nom de l’Ouroboros d’argent. L’artefact vaut-il seulement tous ces sacrifices ?


Ophélie Bruneau nous livre ici une histoire moderne de loups garous, intégrés à la population et restants le plus discrets possible. L'intrigue se passe en France, ce qui nous change agréablement des romans américains. 
A travers la recherche d'un objet enchanté : la boucle de ceinture en argent d'un loup récemment décédé, nous suivons les tribulations d'un groupe de jeunes gens. D'un côté un trio mené par une louve-garou au caractère dominant et implacable, de l'autre un jeune homme, Axel,  pris dans un engrenage que son colocataire et sa compagne vont rechercher activement.
A l'image d'un road movie, les personnages se pourchassent, se sauvent et se dispersent à travers des villages et des campagnes du centre de la France.
Mais trop de choses restent sans réponse pour que le roman soit vraiment accrocheur. Le rôle des fées vues par Capucine n'est pas expliqué, le sacrifice final qui résout tout comme par magie est de trop. L'artefact retrouvé dans des conditions extravagantes et dénuées de logique n'est pas crédible. La fin du roman est trop vite expédiée. 
Il y a en outre trop de personnages secondaires dont on voudrait faire un peu plus la connaissance. Nous en savons trop peu et c'est frustrant. 
C'est vraiment dommage car l'auteur a une jolie plume et l'intrigue est innovante. Sa vision de la lycanthropie change de ce que j'ai pu lire jusqu’à présent et c'est intéressant.
Au final un bon roman fantastique mais qui manque de maturité.
A lire pour les amateurs de loups-garous.



http://2.bp.blogspot.com/-_rVVBXJBNWw/UjXIIhNkj9I/AAAAAAAACBI/wVv9Co6WsvM/s1600/Chall33.jpg


mercredi 9 octobre 2013

Une deuxième chance

Titre : Résurrection
Auteur : Edith Kabuya
Couverture Les Maudits, tome 1 : RésurrectionÉditeur : Editions de Mortagne

Ce que Vince m’a fait, la nuit où il m’a sauvée ? 

Je ne saurais vous l’expliquer. 

Je peux toutefois jurer de deux choses : 

1- Je n’ai pas que frôlé la mort : j’étais morte. 

2- En me ramenant à la vie, Vince a fait de moi une Maudite. 

Hantée par le Monde des Morts à jamais.



Un roman jeunesse à la trame classique. Robin, jeune américaine type, vit dans une famille monoparentale et suit des cours au lycée du coin. Comme toutes les filles de son âge, elle s'est amourachée de la vedette du lycée et fugue un soir pour se rendre à une fête voisine. Et c'est là que tout dérape...
Nous nous retrouvons alors dans un roman fantastique bien ficelé, qui n'est pas sans rappeler d'autres ouvrages du même type. Une société secrète, des protagonistes mystérieux aux pouvoirs obscurs, des clans pris dans une lutte intestine. Tout est fait pour accrocher le lecteur, et ça fonctionne.
On reste dans une lecture jeunesse avec l'amourette entre l'héroïne et son sauveur et les questions purement adolescentes qui ponctuent le texte. Mais c'est bien écrit et l'histoire est accrocheuse. J'ai eu parfois envie de secouer Robin et de lui demander de grandir un peu, d'ouvrir les yeux, mais elle n'a que 16 ans et réagit en tant que tel.
Un roman agréable, dont la suite est sortie et qui n'attend plus qu'un peu de temps pour que je la lise.
A lire pour les amateurs de fantastique.


https://lh3.googleusercontent.com/-6XqymTZIDHQ/UJVfFscTTsI/AAAAAAAABx0/ggWXrL_5zIk/s900/ABC%2520Imaginaire%25202013%2520bis%2520copie.jpg


http://2.bp.blogspot.com/-_rVVBXJBNWw/UjXIIhNkj9I/AAAAAAAACBI/wVv9Co6WsvM/s1600/Chall33.jpg

samedi 5 octobre 2013

Night School

Titre : Night School
Auteur : C.J. Daugherty
Edition : Robert Laffont

Couverture Night School, tome 1Qui croire quand tout le monde vous ment ?

Allie Sheridan déteste son lycée. Son grand frère a disparu. Elle vient d'être arrêtée. Une énième fois. C’en est trop pour ses parents qui l’envoient dans un internat aux règles quasi militaire. 

Contre toute attente, Allie s’y plaît. Elle se fait des amis et rencontre Carter, un garçon solitaire et ténébreux, aussi fascinant que difficile à apprivoiser…
Mais l'école privée Cimmeria n'a vraiment rien d'ordinaire. L’établissement est fréquenté par un fascinant mélange de surdoués, de rebelles et d'enfants de millionnaires. Plus étrange, certains élèves sont recrutés par le très discrète « Night School », dont les dangereuses activités et les rituels nocturnes demeurent un mystère pour qui n'y participe pas.  Allie en est convaincue : ses camarades, ses professeurs, et peut être même ses parents, lui cachent d'inavouables secrets. Elle devra vite choisi à qui se fier, et surtout qui aimer.



Une découverte intéressante avec ce roman jeunesse. Après une énième arrestation pour vandalisme, Allie se retrouve confinée dans un internat anglais, pour le reste des grandes vacances. Sitôt arrivée, elle se rend compte que l'endroit est très étrange. 
Un roman au climat de suspicion omniprésent, c'est là tout le point fort de ce livre, le climat de mystère tient le lecteur en haleine. Beaucoup d'hypothèses pour essayer de deviner où l'auteur nous entraîne, mais non, impossible de prévoir le dénouement ni les diverses explications sur les Nocturnes, ce club sélect dont font partie les deux jeunes hommes pour qui l'héroïne éprouve un fort penchant. Nous n'échappons pas à un grand classique du roman adolescent avec un triangle amoureux entre l'héroïne et ses deux soupirants : le beau gosse parfait aux yeux bleus et le rebelle solitaire aux yeux de braise. 
Le lieu ou se déroule l'action du roman joue aussi dans cette impression de mystère : un manoir anglais, inconnu de tous, oublié au fin fond d'une forêt, coupé de l'extérieur où le modernisme n'a pas de place ( pas d'ipod, de portable, de pc...). Une ambiance très victorienne avec la présence de bals, de combat à l'épée, de robes longues. 
Cependant, j'ai trouvé quelques points faibles à cette lecture et notamment les relations entre les divers personnages qui se nouent et se dénouent un peu trop facilement à mon gré. Ainsi la meilleure amie d'Allie qui retourne sa veste au milieu du roman, le chevalier servant qui se transforme en odieux personnage le soir du bal, c'est un peu excessif. 
Un autre point qui m'a gênée c'est l'aptitude de l'héroïne a changé de personnalité dès l'instant ou elle met les pieds dans cet établissement particulier. Pourquoi ne reste-elle pas aussi rebelle qu'au début du roman ? Elle rentre dans le moule avec trop de facilité. 
Au final un roman adolescent sympathique, mais qui ne me laissera pas un souvenir impérissable.
A lire pour les amateurs du genre.

https://lh3.googleusercontent.com/-6XqymTZIDHQ/UJVfFscTTsI/AAAAAAAABx0/ggWXrL_5zIk/s900/ABC%2520Imaginaire%25202013%2520bis%2520copie.jpg


http://2.bp.blogspot.com/-_rVVBXJBNWw/UjXIIhNkj9I/AAAAAAAACBI/wVv9Co6WsvM/s1600/Chall33.jpg

vendredi 4 octobre 2013

Challenge, encore un ?

Un nouveau challenge qui correspond à mes lectures actuelles. Organisé par Kalea et Mutinelle et trouvée par l’intermédiaire du forum Livraddict, il nous propose de lire des ouvrages de jeunesse ou Young Adult.
Plusieurs catégories sont proposées pour une durée d'un an.
Pour ma part, j'ai choisi de lire 20 romans ce qui me range dans la catégorie 2 : Badine avec les royaumes de l'enfance.

Chaque lecture devra être chroniquée sur le blog et comptabilisée par les organisatrices. Voilà qui devrait occuper mes longues soirées d'hiver...


http://2.bp.blogspot.com/-_rVVBXJBNWw/UjXIIhNkj9I/AAAAAAAACBI/wVv9Co6WsvM/s1600/Chall33.jpg

mercredi 25 septembre 2013

Clafoutis d'automne


Encore la période des figues par ici, cette fois ci c'est une recette classique que je vous propose : Un clafoutis.
L'originalité de la recette vient du fait qu' à la place des cerises j'ai utilisé des figues et que j'ai ajouté de la purée d'amande blanche pour remplacer le beurre. Une association super sympa que j'ai découvert sur le très bon site de Clea !

Ingrédients
4 oeufs
60 g de sucre
30 cl de lait
3 c à  s de purée d'amande blanche
100g de farine
400 g de figues fraîches

Mélanger les œufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajouter la purée d'amande, bien remuer pour ne plus avoir de grumeaux. Ajouter la farine, puis le lait.
Au fond d'un plat beurré, déposer les figues pelées, puis verser la pâte. Mettre au four à 180° pour 35 minutes


dimanche 22 septembre 2013

Recette de figues salées


La saison des figues est enfin arrivée! Pour notre plus grande joie, notre figuier a décidé cette année de donner des fruits, une petite dizaine pour commencer, pas de quoi avoir une indigestion, mais nous étions vraiment content de voir notre première production.

Pour changer de l'éternelle tarte aux figues, j'ai tenté un tian de légumes complétés par quelques figues fraîches.

Ingrédients
2 courgettes
4 pommes de terre
6 figues fraîches
ail, origan

Éplucher les légumes et les couper en tranches épaisses. Trancher également les figues après les avoir nettoyées. Alterner couche de courgettes, de pomme de terre et de figues. Saupoudrer de l'ail en poudre sur le plat, saler et poivrer et ajouter l'origan.
Recouvrir de papier alu et laisser cuire 45 minutes à 180 °.


mardi 17 septembre 2013

Quelques fleurs dans mes madeleines

Une recette estivale, réalisée avec les abricots du jardin. Associés à la lavande, cela donne des madeleines gourmandes et fleuries. Une association très intéressante pour les amateurs de saveurs inhabituelles.

Ingrédients pour une quinzaine de madeleines:
2 oeufs
80 g de farine de petit épeautre
1/2 sachet de levure
80 g de sucre roux
80 g de beurre salé
5 ou 6 abricots bien mûrs
des fleurs de lavande séchées



Faire fondre le beurre à feu doux dans une casserole et le laisser tiédir. Mélanger, dans un saladier, la farine, la levure et le sucre. Ajouter les oeufs et remuer pour former une pâte. Ajouter le beurre refroidi puis mélanger. Couper les abricots en dés et les faire revenir dans une casserole avec un peu d'eau. Ajouter la purée de fruits et la lavande émiettée à la pâte. Mélanger soigneusement.
Verser la pâte à madeleines dans les moules préalablement beurrés.
Laisser cuire 4 minutes à 240 ° puis 4 minutes à 180°.
Laisser refroidir avant de démouler

dimanche 15 septembre 2013

Gâteau aux pêches

Malgré un printemps pluvieux, notre pêcher à décidé de donner une multitude de fruits. C'est avec plaisir que nous les ramassons en ce début septembre. Après les compotes maisons fabriquées par Le Fab, j'ai décidé de confectionner un dessert avec les fruits restants. 
Voici donc la recette d'un gâteau caramélisé aux pêches du jardin...

Ingrédients
6 pêches
3 œufs
180 g de farine
140 g de sucre
40 g de cassonade
80 g de beurre salé
1 sachet de levure
1 c à s de rhum


Dans une casserole, réaliser le caramel en portant à ébullition 5 cl d'eau et la cassonade. Lorsque le caramel prend une couleur blonde, verser les pêches pelées et coupées en dés. Les enrober délicatement de caramel puis les déposer au fond du plat préalablement beurré.
Dans un saladier, battre les œufs, y ajouter le beurre fondu, le sucre, la farine et la levure. Bien mélanger de manière à obtenir une pâte homogène.
Verser  la pâte dans le moule. Mettre au four à 180° pour 45 min. Laisser le gâteau refroidir avant de le démouler.


mardi 10 septembre 2013

Empathie quand tu nous tiens...

Titre : Kaleb
Auteur : Myra Eljundir
Editeur : Robert Laffont
Couverture Kaleb, tome 1
C’est si bon d’être mauvais…


SAISON 1.
À 19 ans, Kaleb Helgusson se découvre empathe : il se connecte à vos émotions pour vous manipuler. Il vous connaît mieux que vous-mêmes. Et cela le rend irrésistible. Terriblement dangereux. Parce qu’on ne peut s’empêcher de l’aimer. À la folie. À la mort.
Sachez que ce qu’il vous fera, il n’en sera pas désolé. Ce don qu’il tient d’une lignée islandaise millénaire le grise. Même traqué comme une bête, il en veut toujours plus. Jusqu’au jour ou sa propre puissance le dépasse et ou tout bascule… Mais que peut-on contre le volcan qui vient de se réveiller?


Un roman étrange, dérangeant, signalé comme du jeunesse mais à ne pas mettre entre toutes les mains. Voici les premières impressions que m'a laissé Kaleb. Même la couverture du livre nous met mal à l'aise. Nous retrouvons un héros (ou antihéros?) avec un pouvoir d'empathie latent qui va s'en servir à mauvais escient. Kaleb a des accès de violence inexpliqués de plus en plus fréquent, des pulsions sanguinaires qui le poussent à commettre l'irréparable. Traqué par une organisation bien mystérieuse, il va devoir fuir avant de connaître et de comprendre ses origines.
Un scénario déroutant ou les personnages ne sont pas ce qu'ils semblent être. Beaucoup de questions restent en suspens à la fin du tome et la lecture du suivant est bien tentante même si le climat distillé dans ce tome est un peu trop noir pour moi.
Un côté positif dans cette lecture : finit les bons sentiments et la vision manichéenne du monde. Les personnages ne sont ni gentils ni méchants mais bien plus complexes qu'il n'y parait au premier abord.
Un côté négatif : l'impossibilité de s'attacher au personnage principal, trop égoïste et violent pour s'identifier à lui.
Le côté chasse à l'homme pervers est intéressant, bien construit quand on comprend toutes les manigances de l'organisation secrète qui "veille" sur les enfants du volcan. 
Au final, un roman atypique, qui a le mérite de sortir des sentiers battus. Ce n'est pas un coup de cœur pour moi, le côté malsain omniprésent me mettant trop mal à l'aise, mais je lirai certainement la suite si l'occasion se présente, juste pour vérifier que mes soupçons sont bien fondés.
A lire pour les jeunes au cœur bien accroché.

https://lh3.googleusercontent.com/-6XqymTZIDHQ/UJVfFscTTsI/AAAAAAAABx0/ggWXrL_5zIk/s900/ABC%2520Imaginaire%25202013%2520bis%2520copie.jpg




samedi 7 septembre 2013

Quelques couleurs dans ce monde de brutes

C'est toujours avec joie que je parcours les pages du site Livraddict. Les membres fourmillent d'idées originales. Cette fois ci, j'ai craqué pour un challenge original qui nous propose de mettre de la couleur dans nos lectures. Nous devons, en deux ans, lire et chroniquer des romans, en fonction de la couleur de leur couverture.
J'ai choisi une modeste participation pour débuter, puisque je dois lire 5 romans aux couleurs indiquées. En deux ans, ce devrait être faisable.
Organisée par Nanou, voici la page qui lui est dédiée.

But:  Simplement mettre un peu de couleurs dans nos lectures aux couvertures souvent monotones !

Conditions de participation
-Pas d'obligation d'avoir un blog ( un rapide avis en commentaire suffis)
-Prévenir lorsqu'une chronique est postée pour faciliter la mise à jour.

Inscriptions:
-En postant un commentaire sur  l'article du blog de Nanou.
-Précisez la catégorie dans laquelle vous vous inscrivez.
-Faire un billet de participation sur votre blog

Autres informations :
-Lire en VF ou en VO, peut importe.
- Petite récompense si le challenge est réussi

Principe: Trouver et lire des livre dont la couverture correspond à une des couleurs ci-dessous.

ROUGE
MAUVE
ROSE
BLEU CLAIR
VERT 
BLANC
JAUNE
TURQUOISE
NOIR
MARRON
ORANGE
GRIS
BLEU FONCE/INDIGO
MULTICOLORE
COULEUR BONUS (n'importe quelle couleur mais une qui n'est pas citée ci-dessus)

Paliers:
Catégorie " Feu tricolore"
3 livres/couleurs
Catégorie " Bouquet de fleurs"
5 livres/couleurs
Catégorie " Arc-en-ciel"
7 livres/couleurs
Catégorie " Crayons de couleurs"
10 livres/couleurs
Catégorie " Palette de peintre"
12 livres/couleurs
Catégorie "Caméléon"
15 livres/couleurs

mercredi 4 septembre 2013

Vampire et talons hauts

Couverture Queen Betsy, tome 01 : Vampire et célibataireTitre : Vampire et célibataire
Série :Queen Betsy
Auteur : MaryJanice Davidson
Editeur : Milady


Elle voulait juste être la reine du bal...

Elle va devenir la reine des vampires !

À son réveil à la morgue, Betsy Taylor découvre qu'elle est un vampire. Même si sa nouvelle condition possède de nombreux avantages, elle a bien du mal à s'habituer à son régime à base de liquide. Et même si sa mère est ravie d'apprendre que la mort ne lui empêchera pas de lui rendre visite, ses nouveaux amis nocturnes, eux, ont la conviction ridicule qu'elle est la reine annoncée par la prophétie.

Une lecture trés décevante avec ce premeir tome de la série Queen Betsy. L'auteur a sciemment mélangé deux genres : la Bit-Lit et la Chik Lit. Autrement dit nous nous retrouvons avec une héroïne vampire plus intéressée par le contenu de sa garde robe que par le monde surnaturel qu'elle découvre. 
Après avoir été tuée accidentellement, Betsy se réveille à la morgue et à la suite d'une série de gags loufoques s'aperçoit qu'elle ne peut mourir et qu'elle s'est transformée en vampire. Elle reprend alors sa petite vie tranquille après avoir rassurée ses proches sur le fait qu'elle était bien vivante. Je vous passe les réactions assez surprenantes de sa mère et de sa meilleure amie, pas déboussolées pour un sou et qui acceptent sa résurrection sans hausser un sourcil. Non contente d'avoir fait de son héroïne, une chipie accro aux chaussures, l'auteur lui confère le statut de reine des suceurs de sang, rien de moins, et lui donne une mission céleste : sauver ses confrères de la domination d'un gros vampire méchant tout plein...
Insipide, ridicule et j'en passe. Une lecture sans intérêt aucun, qui se contente de prendre les clichés les plus énormes des deux genres littéraires qui lui sont associés, de les mettre bout à bout pour en faire un pavé indigeste. Inutile de dire que je ne lirai pas la suite.
A éviter.


https://lh3.googleusercontent.com/-6XqymTZIDHQ/UJVfFscTTsI/AAAAAAAABx0/ggWXrL_5zIk/s900/ABC%2520Imaginaire%25202013%2520bis%2520copie.jpg