vendredi 28 décembre 2012

Maintenant qu'il fait tout le temps nuit sur toi



Couverture Maintenant qu'il fait tout le temps nuit sur toiTitre : Maintenant qu'il fait tout le temps nuit sur toi
Auteur : Mathias Malzieu
Edition : Flammarion

" Comment on va faire maintenant qu'il fait tout le temps nuit sur toi ? Qu'est-ce que ça veut dire la vie sans toi ? Qu'est-ce qui se passe pour toi là ? Du rien? Du vide ? De la nuit, des choses de ciel, du réconfort ? " Mathias, une trentaine d'années mais une âme d'enfant, vient de perdre sa mère. Sans le géant qu'il rencontre sur le parking de l'hôpital, que serait-il devenu ? Giant Jack, 4,50 m, " docteur en ombrologie ", soigne les gens atteints de deuil. Il donne à son protégé une ombre, des livres, la capacité de vivre encore et rêver malgré la douleur... Il le fera grandir.

Un roman autobiographique sur un sujet sensible : la perte d'un parent. Ecrit par le chanteur du groupe Dionysos, Maintenant qu'il fait tout le temps nuit sur toi est un conte envoûtant, troublant, qui nous plonge au coeur de l'intime de l'auteur: comment surmonter la perte d'un être cher? 
Le personnage principal essaie de surmonter sa tristesse avec l'aide d'un docteur en ombrologie : Giant Jack. Ce géant lui offre une ombre-cape qui va lui permettre de dépasser sa tristesse et de faire son deuil à sa manière. 
Un conte-fantastique plein de poésie, où l'auteur nous emmène dans son univers si particulier. On évolue dans un monde onirique plein de souvenirs d'enfance ou les ombres sont omniprésentes. Cet univers très proche de celui de chez Burton peut déplaire, mais pour ma part il m'a conquise. Même si ce premier roman n'est pas aussi envolé que la mécanique du coeur que j'avais adoré, il reste une très bonne découverte.
Un conte moderne dont la lecture s'inscrit dans le cercle de lecture proposé par Tête de Litote pour le mois de décembre.
A lire pour les amateurs de contes modernes et poétiques, où pour les grands enfants.
Logo Cercle

mercredi 5 décembre 2012

Un bijou de clafoutis

Une idée un peu différente pour un clafoutis-bonbon. L'association des framboises et du nougat est très intéressante et bien qu'un peu sucrée, c'est une recette que je referai. Il faudra toutefois que j'adapte le temps de cuisson, la première version étant tout juste cuite et du coup un peu écoeurante. 
Mais la recette que je livre ici a été revue et corrigée de manière à  plaire à tous.



Clafoutis framboise nougat

Ingrédients
400 g de framboises décongelées 
80 g de nougat blanc
130 g de farine de petit épeautre
130 g de sucre
4 oeufs
40 cl de lait
30 g de beurre salé

Laisser décongeler les framboises saupoudrées de 30 g de sucre dans une passoire et récupérer le jus. Vous pourrez vous en servir pour un coulis avec du fromage blanc ou dans d'autres préparations.
Faire fondre le beurre dans une casserole.
Dans un saladier, battre les oeufs et ajouter les 100 g de sucre restant. Incorporer la farine petit à petit en continuant à mélanger. Ajouter le beurre fondu puis le lait en remuant.
Disposer les fruits dans un plat beurré, verser la pâte par dessus et disposer les morceaux de nougat régulièrement. 
Enfourner 35 minutes à 210 °. 



mercredi 28 novembre 2012

Nanie et ses cookies


Et voici une recette de cookies proposée par une vraie fan de chocolat : Ma maman.

Je l'ai toujours vu aux fourneaux et c'est auprès d'elle que j'ai appris les bases de l'art culinaire. A la retraite, elle a choisi de participer à des cours de cuisine animés par des chefs et pour le plus grand plaisir de nos papilles, elle partage maintenant ses recettes avec nous.
Pour aujourd'hui il s'agit d'une recette simplissime  de cookies au chocolat.

Ingrédients :
120 gr de sucre roux
140 gr de farine
100 gr de beurre
1 oeuf
1 c. à café de vanille liquide
1 pincée de sel
1/2 c. à café de bicarbonate de soude
150 gr de pépites de chocolat.

Mettre le beurre mou avec le sucre dans le robot (ou saladier) et bien mélanger. Ajouter l'oeuf, la vanille, la farine, la pincée de sel et le bicarbonate de soude. Remuer jusqu'à ce que la pâte soit bien amalgamée puis ajouter les pépites de chocolat.
Sur la plaque du four recouverte d'un papier sulfurisé faire des petites boules de la grosseur d'une balle de ping-pong ; laisser au moins 5 cms entre chaque boule car la pâte s'étale en cuisant.
Mettre au four à 180 ° pendant 15 minutes.
Sortir les cookies lorsqu'ils sont dorés, ils finissent de durcir en séchant.
A consommer SANS modération....

Merci à Nanie de nous permettre de goûter à ces délicieux gâteaux.

dimanche 25 novembre 2012

Animaux en folie



Titre : Lettres à plumes et à poils
Auteur : Philippe Lechermeier et Delphine Perret
Edition Thierry Magnier

Un escargot envoie des lettres enflammées à une limace top model. Il quittera tout pour elle. Un renard écrit à la mère d'une jolie poule grassouillette. Son but ultime : épouser sa délicieuse fille... Cinq correspondances, cinq histoires trépidantes à mourir de rire.
Quand les animaux prennent la plume...ça déménage !

De la littérature de jeunesse découverte grâce à la participation de ma classe à un prix littéraire (faut bien que mes jeune têtes blondes commencent à s'intéresser à tout ça...). Il s'agit ici d'un roman composé de  cinq lettres écrites par des animaux. Certaines sont plus intéressantes que d'autres. Mais j'avoue avoir eu un vrai coup de coeur pour les lettres du renard à la poule. Souhaitant se marier et trouvant la jeune poulette à son goût, il écrit pour demander à madame la poule, la main de sa fille. Une lettre bourrée d'humour, où les adjectifs qualifiants la poule sont  ambivalents, à la fois dans le lexique de la beauté et de la cuisine. Ainsi la poule est à la fois délicieuse, savoureuse, appétissante et dodue.

Extrait : "Ce serait dommage que votre fille perde de sa prestance, ses rondeurs lui vont si bien. De mon côté  ce n'est pas la grande forme car tant que votre fille ne sera pas dans mon terrier, la saveur des choses continuera à me paraître bien fade. "
Les illustrations qui ponctuent cet ouvrage sont simples mais facilement compréhensibles pour des enfants. Elles expliquent parfaitement le texte et le rendent accessible aux plus jeunes.
C'est rare de trouver un roman épistolaire en littérature de jeunesse ( celui ci s'adresse aux enfants de  8 - 9 ans) et je profite de cette découvert intéressante pour la partager.

A lire, pour les plus jeunes, avec l'aide d'un adulte pour une compréhension fine.

Une lecture qui rentre dans le cercle de lecture organisé par Tête de Litote pour les mois octobre, novembre.

samedi 24 novembre 2012

Tarte salée aux tomates vertes


Fin de saisons pour les tomates. Avec les gelées il a bien fallu tout ramasser et enlever les pieds du jardin. Nous nous sommes donc retrouvés avec des tomates vertes. Difficile de les faire mûrir dans la maison, j'ai donc décidé de les cuisiner. Nous nous sommes tellement régalés que la semaine suivante, je courais au marché local pour voir si on ne pouvait pas trouver des tomates vertes...

       
         Tarte aux tomates vertes

Ingrédients 
8 tomates vertes
1 échalote
1 c à c de graines de coriandre
1 pâte à feuilletée
1 c à s de vinaigre balsamique
50 g de gruyère râpé

Faire revenir l'échalote dans une sauteuse. Ajouter les tomates coupées en dés et  les graines de coriandre  et laisser mijoter une quinzaine de minutes. Remuer régulièrement. Lorsque les tomates sont cuites, ajouter le vinaigre balsamique puis mélanger. Dans un plat à tarte de petite taille, étaler la pâte à feuilletée, déposer les tomates par dessus. Recouvrir de gruyère râpé. Faire cuire 30 minutes à 200°.


Le rendu final n'est pas parfait, j'ai du utiliser, pour des raisons de santé, une pâte sans gluten qui est délicieuse mais pas esthétique. Nul doute qu'en utilisant une pâte du commerce, vous aurez un autre aspect, beaucoup plus joli !



jeudi 22 novembre 2012

Où mène la célébrité?

Couverture Stiletto Blues à HollywoodTitre : Stiletto blues à Hollywood
Auteur : Lauren Weisberger
Edition : Pocket

 Brooke et Julian filent le parfait amour depuis neuf ans. Il est auteur-compositeur-interprète et a une voix en or. Seulement, de la scène underground aux sommets des hit-parades la route est longue…  Un jour pourtant, c’est la consécration ! Sony accepte de financer son album. Le premier showcase est un succès, et les propositions de concerts affluent de toutes parts. Les dates s’enchaînent et les médias, eux, se déchaînent ! La vie privée de leur couple se retrouve étalée dans les tabloïds, les rumeurs les plus folles courent à leur sujet, et face aux créatures de rêve qui peuplent les palaces où évolue désormais sa rock star de mari, la jolie rouquine commence à perdre confiance. Entre l’éloignement, les horaires de dingues, les paparazzis et les groupies, la mélodie du bonheur vire à la cacophonie. Et puis arrivent les photos de trop. Qui dit conte de fées, ne dit pas forcément happy end, Brooke…

De cet auteur j'avais adoré "le diable s'habille en Prada" qui dépeignait avec un  rythme effréné les premiers pas d'une apprentie chroniqueuse dans le monde de la mode. Lorsque l'on m'a prêté celui ci je me suis dit que ça pouvait être une bonne idée et qu'avec un peu de chance je retrouverai le style incisif du roman qui m'avait tant plu.
Malheureusement pour moi, nous sommes loin du compte. A travers les déboires de Brooke, diététicienne anonyme mariée à un chanteur qui devient une star du jour au lendemain, nous plongeons dans l'univers de la célébrité et des " people", traqués par les paparazzis. Le sujet aurait pu être amusant, mais le roman est long,  les personnages caricaturaux, les situations prévisibles. Tout est plein de lieux communs : des beaux parents newyorkais imbuvables et hautains, au manager toxique pour le couple, en passant par la meilleure amie croqueuse d'hommes, belle à tomber. L'auteur se caricature elle même et ne sort plus de ce qui a fait son succés: New York, ses virées-soirées happy hours, ses filles glamours riches et courtisées, ses fringues de créateur hors de prix... Au final un roman de chik-litt qui se lit facilement mais qui ne me laissera pas un souvenir impérissable.
A lire pour les irréductibles, fans de livres "pour filles".

Une lecture qui rentre dans le cadre du challenge organisé par Tête de litote : Destins de femmes
https://fbcdn-sphotos-h-a.akamaihd.net/hphotos-ak-ash3/530110_4030615076768_443719012_n.jpg

mercredi 21 novembre 2012

Potimarron farci


Un farci végétarien pour un légume d'automne que j'affectionne particulièrement.
Pour servir, quoi de plus sympa que de le faire dans la coque du potimarron. On obtient ainsi un plat aussi beau que bon !


                                 Potimarron farci

Ingrédients :
1 potimarron (pas trop gros)
1 échalote
300g de champignons de paris
100g de fromage rapé
2 c à s d'huile d'olive
150 ml de crème fraîche épaisse


Placer la courge entière au four th 180° pour 40 minutes. Une fois refroidie, couper le sommet du potimarron et vider le de ses graines. 
Pendant la cuisson au four, faire revenir l'échalote émincée dans un peu d'huile, ajouter les champignons préalablement nettoyés et émincés. Laisser cuire une quinzaine de minutes, jusqu'à ce qu'ils aient absorbé tout le jus. 
Remplir le potimarron avec les échalotes et les champignons, ajouter la crème et le râpé. Mélanger, remettre le chapeau du potimarron et enfourner pour 20 minutes à 180 °

vendredi 16 novembre 2012

Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates



9782264053510_1_75
Titre : le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates.
Auteur : Mary Ann Shaffer et Annie Barrows
Edition : 10/18

Janvier 1946. Londres se relève douloureusement des drames de la Seconde Guerre mondiale et Juliet, jeune écrivaine anglaise, est à la recherche du sujet de son prochain roman. Comment pourrait-elle imaginer que la lettre d'un inconnu, un natif de l'île de Guernesey, va le lui fournir ? Au fil de ses échanges avec son nouveau correspondant, Juliet pénètre son monde et celui de ses amis - un monde insoupçonné, délicieusement excentrique. Celui d'un club de lecture créé pendant la guerre pour échapper aux foudres d'une patrouille allemande un soir où, bravant le couvre-feu, ses membres venaient de déguster un cochon grillé (et une tourte aux épluchures de patates...) délices bien évidemment strictement prohibés par l'occupant. Jamais à court d'imagination, le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates déborde de charme, de drôlerie, de tendresse, d'humanité Juliet est conquise. Peu à peu, elle élargit sa correspondance avec plusieurs membres du Cercle et même d'autres habitants de Guernesey , découvrant l'histoire de l'île, les goûts (littéraires et autres) de chacun, l'impact de l'Occupation allemande sur leurs vies... Jusqu'au jour où elle comprend qu'elle tient avec le Cercle le sujet de son prochain roman. Alors elle répond à l'invitation chaleureuse de ses nouveaux amis et se rend à Guernesey. Ce qu'elle va trouver là-bas changera sa vie à jamais.

Un roman au titre étrange, qui ne laisse pas indifférent. A travers un échange de lettres, nous revivons la seconde guerre mondiale et la lutte des habitants  de l’île de Guernesey, aux prises avec l'Occupation allemande. L'héroïne, très attachante, est subjuguée par les habitants de l'île et par leur histoire, au point de ne plus vouloir partir. Nous avons envie de savoir ce qui s'est passé pendant cette sombre période et de connaître le destin des différents protagonistes.
Bien qu'étrange, le roman épistolaire est finalement une belle découverte. Cela permet une variation intéressante des points de vue et ça colle bien avec l'époque évoquée dans ce roman. Je regrette juste que, vers la fin du roman, les échanges se limitent à 2 ou 3 personnes différentes.
Le choix du titre intrigue fortement, j'avoue qu'avant qu'on ne me l'offre, j'avais hésité à l'acheter. Au final le titre, si orignal, trouve son explication rapidement. 
Une lecture plaisante qui permet de découvrir une période sombre de l'Histoire, je ne pouvais qu'être conquise.
A lire, pour les amateurs de romans historiques ou pour ceux qui veulent découvrir le roman épistolaire.

Une lecture qui rentre dans le thème du cercle de lecture organisé par Tête de litote pour les mois d'octobre / novembre.
Logo Cercle



mercredi 14 novembre 2012

Madeleines au citron

Si Proust avait aimé le citron, il se serait peut être inspiré de cette recette pour son anecdote si connue. 
Les madeleines sont mon péché mignon et pour changer, j'ai voulu cette fois ci y incorporer une saveur citronnée. N'ayant pas de citron bio sous la main, je n'ai pas voulu utiliser les zestes, je me suis donc contentée de parfumer la pâte avec le jus des fruits.
Cela donne une pâtisserie légère et parfumée à souhait, un vrai régal !

Ingrédients pour une quinzaine de madeleines:
2 oeufs
80 g de farine de petit épeautre
1/2 sachet de levure
80 g de sucre roux
80 g de beurre salé
3 c à s de jus de citron




Faire fondre le beurre à feu doux dans une casserole et le laisser tiédir. Mélanger, dans un saladier, la farine, la levure et le sucre. Ajouter les oeufs et remuer pour former une pâte. Ajouter le beurre refroidi puis mélanger. Incorporer le jus de citron et mélanger soigneusement.
Verser la pâte à madeleines dans les moules préalablement beurrés.
Laisser cuire 4 minutes à 240 ° puis 4 minutes à 180°.
Laisser refroidir avant de démouler.

dimanche 11 novembre 2012

Troisième humanité

Titre : La troisième humanité
Auteur : Bernard Werber
Edition : Albin Michel

En direct du Grand Nord, une chronique écrite par mon ami Pingouin Cook qui en plus de cuisiner se met aussi à lire...
Un roman que je n'ai pas encore lu, Bernard Weber n'est pas un auteur que je connais, mais cette critique me permet de découvrir un univers qui me tente bien, même si il est hors de question que je lise son roman phare "les fourmis"...pas possible avec un titre pareil.

Je laisse la parole au Pingouin Lecteur :

"Voilà,
 Dernière page bouclée, dernière ligne lue et je suis déjà derrière mon clavier pour donner mon avis : deux possibilités donc, j'ai aimé (beaucoup) ou j'ai détesté (énormément) mais en tout cas, une chose est sûre, je n'ai pas été insensible à ce nouveau roman de Bernard Werber,  auteur de prospective sociale science-fictionnesque anticipative française (touche à tout de l'imaginaire pour parler plus simplement....).
Alors? Alors rien du tout ! Vous lirez jusqu'au bout pour savoir, non mais !

D'abord, j'entretiens avec cet auteur une relation de lecture à peu près aussi complexe qu'avec JJ Abrams (pour ceux qui rentreraient d'un long trekking de 15 ans au Népal ou d'une Surboum sur la face cachée de la lune, je rappelle que JJ Abrams c'est "Lost", "Alias", "Fringe" à la télé et "Mission impossible 3", "Une virée en enfer", "Cloverfield", le reboot de "Star Trek" et "Super 8" au cinéma.
Donc Werber et JJ Abrams  suscitent chez moi des réactions assez proches ; je trouve que les deux sont des concepteurs d'univers excellents, que les deux ont un style narratif reconnaissable et souvent incisif, et que les deux.... feraient bien parfois de ne pas trop tirer à la ligne pour répondre au souhait de leur éditeur/maison de prod !
 Pour faire clair : des superbes premiers tomes/saisons/films, et des suites moins indispensables..... voir inutiles. Les deux sont des créateurs doués, mais les deux ont tendance à ne pas savoir stopper l'histoire suffisamment tôt pour qu'elle conserve sa puissance initiale.
 Chez Werber, pour en revenir à lui, cela donne 
-des ouvrages qui tiennent du pur bijou ciselé (les 3 fourmis, les thanatonautes pour ne parler que des meilleurs à mon sens et que la créatrice et responsable de ce blog ferait bien de lire FISSA avec tout le respect et l'amitié que je lui porte...), 
- des ouvrages qui passée l'idée originale, auraient été de très bonnes nouvelles mais ne tiennent pas la distance d'un roman (le papillon des étoiles ),
- des suites qui n'étaient pas franchement nécessaires.
 Et "Troisième humanité" dans tout ça ? Et bien un indice : c'est un tome 1..... d'une nouvelle idée !
 Donc excellent !

Bernard Werber livre là un roman qui a une densité stable de bout en bout, peut être parce que, par rapport aux derniers que j'ai pu lire, il a injecté une proportion encore plus grande d'analyse de notre société actuelle. Au delà de la transposition qui est une des méthodes les plus employée en SF, on se trouve là face à un roman d'anticipation géopolitique, quasiment journalistique. Et avantage de Werber, suffisamment simple d'accès pour des bas du front comme moi !
 Toutes les peurs actuelles sur les risques de l'évolution de l'homme sont abordées, plus ou moins profondément, de l'écologie, au militarisme, consumérisme, fanatisme religieux, place de l'informatique et dépendance technologie de l'homme. Autour de cette trame très réaliste, Werber construit une histoire archéologique de l'homme qui lui permet de livrer une mythologie inter-religieuse savoureuse en s'appuyant sur des données d'histoire des religions qu'on espère vraies.
 Et enfin, le roman est aussi une réflexion classique mais efficace sur la place de la science, les limites de la création scientifique, et le rapport du scientifique avec son invention. Tout cela bien sûr intégré dans une bien bonne histoire vivante et agréable à lire sur l'apparition potentielle de nos "successeuses"....
Voilà sur le fond, sans "spoiler" les futurs lecteurs. Pour la forme, c'est comme d'habitude, selon moi : du tout bon, j'adore le style de cet écrivain : plusieurs narrations parallèles imbriquées, des alternances rapides d'une trame à l'autre, des respirations régulières via l'encyclopédie du savoir relatif, tout ça se lit facilement de deux ou trois grosses traites si le coeur vous en dit et sans écoeurement, mais supporte aussi d'être "picoré" 10 pages par 10 pages dans le métro sans perdre l'intensité de la lecture.
Si le tome deux, en cours écriture, est à la hauteur du premier, promis, je ne comparerai plus jamais B. Werber et JJ Abrams !"

vendredi 9 novembre 2012

Clafoutis aux fruits rouges sans gluten

De passage dans notre beau village, mon amie Grace Houyette n'est pas venue les mains vides. Depuis qu'elle sait que j'ai retiré le gluten de mon alimentation, elle cherche La Recette de dessert qu'elle va pouvoir nous apporter pour que je puisse en profiter pleinement. 
J'ai eu le plaisir de goûter à un clafoutis aux fruits rouges où la farine a été remplacée par de la fécule de pomme de terre. 
Au final, un gâteau léger et très fruité, vraiment agréable et qui n'a pas fait long feu.

Voici la recette Grace Houyette:
Pour 6 personnes:

    150 g de sucre cristallisé
    3 ou 4 sachets de sucre vanillé
    75 g de fécule de pommes de terre
    4 oeufs
    1 pincée de sel
    25 cl de lait de chèvre 1/2 écrémé
    2 cuillerées à soupe de crème fraîche
    environ 400 grammes de fruits rouges (selon une envie plus ou moins fruitée)



    Si les fruits rouges sont congelés (ce qui était le cas pour moi), mettre la veille à décongeler dans une passoire au réfrigérateur (avec un récipient en dessous, bien sûr)
    Préchauffer le four à 210°C (Th. 7).
    Comme les fruits sont acides, les mélanger avec 1 ou 2 sachets de sucre vanillé. Mélanger le sucre cristallisé, la fécule, 1 sachet de sucre vanillé, et le sel. Ajouter un à un les oeufs. 
    Ajouter petit à petit le lait, puis la crème fraîche en mélangeant bien. La pâte doit être fluide. Mettre les fruits dans un moule beurré puis verser (doucement) la pâte par-dessus.

    Faire cuire +/- 35 minutes.


    Lorsque le clafoutis est cuit et doré, le sortir et verser dessus la moitié du dernier sachet de sucre vanillé (ou plus pour ceux qui aiment plus sucré, mais c'est déjà pas mal au niveau sucre).

    lundi 5 novembre 2012

    Tarte salée aux figues

    Il y a quelques semaines, des amis nous ont donné un plein cageot de figues. Les placards étant déjà plein de confitures pour cet hiver, j'ai préféré transformé ces fruits en un plat plus original. Après un tour sur le web pour me donner des idées, j'ai opté pour une recette de chez Clea.
    Voici donc une version salée de la tarte aux figues.

    Ingrédients : pour la pâte

    80 g de poudre de noisette

    170 g  de farine de petit épeautre
    25 g de parmesan
    40 g de purée de noisette
    4 c à s d'huile de noisette
    60 ml d'eau

    pour la garniture
    de la moutarde forte
    100g de chèvre frais
    15 figues
    1 c à c de vinaigre balsamique

    Pour préparer la pâte, j'ai versé tous les ingrédients dans mon robot Kitchen Aid et je l'ai gentiment laissé faire ( un gain de temps très intéressant, quelques minutes en vitesse 2 et le tour est joué).
    Placer la pâte 1 heure au frais, puis l'étaler dans un plat à tarte (20cm environ de diamètre). Garnir le fond de pâte de moutarde forte puis disposer le fromage de chèvre. Découper les figues en tranches et les poser sur le fond de tarte. Napper d'un trait de vinaigre balsamique. Saler légèrement.
    Faire cuire 45 minutes à 180 °. Servir tiède ou froid.

    Cette tarte, ici  en version  végétarienne et présentée avec une salade de roquette, peut se préparer avec quelques tranches de jambon de pays pour les amateurs. Il suffit alors de les placer par dessus le fromage de chèvre.

    jeudi 1 novembre 2012

    Vango

    Titre: Vango
    Auteur : Timothée de Fombelle
    Editeur : Gallimard



    De 1934 à la fin de la seconde guerre mondiale, Timothée de Fombelle nous emporte dans les tourments de l'Histoire au côté du jeune Vango. Sur fond de montée du nazisme et  des prémices de la guerre froide, Vango se débat aux prises avec de mystérieux poursuivants qui ont jurés de le détruire. 

    Deux romans très riches en rebondissements ou les héros ne sont pas vraiment ce que l'on croit. Très attachants, ces héros nous embarquent avec eux pour une visite de l'entre deux guerres. Des îles éoliennes en passant par Paris, l'Ecosse ou même les Etats Unis, nous suivons avec fascination le destin croisés des divers personnages. 
    Dans la même lignée que son succès précédent : Tobby Lolness, ce récit là à l'avantage de nous ancrer dans le réel. L'auteur se réapproprie l'Histoire et l'embellit pour nous offrir un roman d'une rare intensité. 
    Une écriture rapide, claire, loin des clichés des romans jeunesses. Des personnages variés, drôles, énigmatiques et très attachants.
    Une énigme centrale : Mais d'où vient Vango et pourquoi tant de monde souhaite sa mort? Il faudra attendre la fin du tome 2 pour avoir la réponse à cette question même si au final c'est assez prévisible.
    Beaucoup d’évènements sont réels et cette lecture m'a aussi permis d'approfondir ma connaissance de l'entre deux guerres. Pour les amateurs d'Histoire ce n'est pas négligeable.
    Au final un très bon roman jeunesse à recommander autour de vous, il vaut le détour.
    A lire, en urgence.

    Couverture Vango, tome 2 : Un prince sans royaume



    samedi 27 octobre 2012

    Un fantôme chocolaté


    Pas d'idée pour fêter dignement Halloween?

    Le temps d'un petit séjour sur la côte basque, le Fab et moi nous nous sommes arrêtés dans la maison des horreurs...
    Au menu, des plats halloweenesques, en veux tu en voilà. Citrouilles, fantômes et vampires se partageaient la vedette le temps d'une soirée costumée.

    En dessert, la cuisinière, Poulette Grillée nous avait concocté un dessert tout en douceur, chocolaté à souhait et décoré pour l'occasion.


    Le brownie fantomatique aux cerises et aux noix.

    Ingrédients :
    200g de chocolat blanc
    90g de beurre
    80g de farine
    3 oeufs
    50g de sucre
    130g de cerises dénoyautées
    50g de noix concassées



    Faire fondre le chocolat blanc et le beurre à feu doux. Ajouter les oeufs et mélanger jusqu'à ce que ce soit homogène. Ajouter la farine, puis le sucre et mélanger à nouveau. Incorporer les cerises et les noix, puis mélanger. Verser dans un  plat à manqué beurré (pas trop grand pour que le gâteau ne soit pas trop cuit).

    Enfourner 20 minutes à 180 °.



    Je profite de cette recette de brownie pour participer au concours organisé par Le blog Paris dans ma cuisine sur le thème du brownie.

    samedi 22 septembre 2012

    Food box (2)

    Avec beaucoup de retard, voici le deuxième article sur le colis envoyé par Gastronomiz pour le mois d’août. Le principe est simple, pour un abonnement mensuel de 17 euros, vous recevez à la maison un colis composé de 6 à 8 produits culinaires. Chaque mois voit un thème exploré, cette fois ci il s'agissait d'une couleur : le rose.
    Cette box mets, à chaque fois un chef cuisinier à l'honneur et prépare des fiches recettes pour exploiter au mieux les produits envoyés. Ce mois-ci il s'agissait d'Isabelle losada de Armas, chef du restaurant Intuitions à Paris.

    Des produits trés intéressants au programme. Nous avons ainsi pu découvrir :
    • du colorant rose guimauve, idéal pour mes macarons et ça tombe bien c'est une couleur que je n'avais pas.
    • du miel épicé, je devrais tester dans une recette de pain d'épice d'ici peu de temps.
    • du sucre pétillant à la framboise, là j'avoue c'est super original mais je ne sais pas encore ce que je vais en faire.
    • du confit à la rose, magnifique pot de confiture ou l'on voit les pétales en transparence. Je garde pour les petits déjeuners hivernaux, lorsque le printemps me paraîtra bien loin.
    • une terrine au grenache et à l'ail rose.
    • du chocolat belge aux baies roses, absolument délicieux, la pointe de baies roses donnant à l'ensemble un gout exceptionnel.
    Au final des produits de qualité pour une box toute en douceur. Seul bémol, le chocolat envoyé pendant les grosses chaleurs du mois d’août...

    mercredi 12 septembre 2012

    Retour au cimetière

    Titre : Le caveau de famille
    Couverture Le Caveau de familleAuteur : Katarina Mazetti
    Editions : Gaïa

    Voici la suite d'un livre que j’avais apprécié : le mec de la tombe d'à côté. On retrouve les deux héros, Benny le fermier et Désirée la bibliothécaire, là où on les avaient laissé. 
    A la fin du premier tome, ils s'étaient quittés après avoir vécu une histoire d'amour passionnée, le quotidien les ayant séparé. Le désir d'enfants de Désirée les avait à nouveau rapproché pour de courts moments  d'intimité. Ce second tome démarre avec l'annonce de la grossessse de Désirée. S'ensuit une période de flottement où chacun doit prendre des décisions pour l'avenir de l'enfant. Au final, Désirée quitte la ville pour s'installer à la ferme. Le livre devient alors un assemblage des déboires quotidiens de deux êtres fort différents.
    Que dire sinon que je suis déçue par ce deuxième tome, l'attrait de la nouveauté n'est plus là. L'auteur n'a pas su se renouveler suffisament à mon goût et cette suite est plutôt poussive. Le quotidien à la ferme ne m'a pas vraiment accroché. J'en suis venue à regretter le changement opéré par Désirée. On ne retrouvait pas "la crevette" du premier tome. Elle s'est installé dans la vie à la ferme en reniant complètement ce qu'elle était. Elle se retrouve engluée dans un rôle qui ne lui convient pas, bloquée par un nombre d'enfants qui va croissant au fil des pages. Plusieurs fois je me suis demandé si elle allait continuer à enchaîner les grossesses où si à un moment elle allait penser à utiliser une contraception. Même son boulot à la bibliothèque ne la passionne plus autant. Lorsque la concurrence arrive sous les traits de sa jeune collègue, elle laisse tomber et ne se bat pas. Dommage!
    Benny lui, se retrouve cantonné dans le rôle du mari qui ne s'aperçoit pas des taches accomplies par sa femme. Il en demande toujours plus, prenant pour acquis le fait que Désirée est là pour l'aider. Des situations qui auraient pu être drôles mais qui ne m'ont même pas fait sourire.
    Un roman qui ne me laissera pas un bon souvenir. J'aurais du m'arrêter au premier tome.
    A lire pour ceux qui veulent absolument retrouver les deux protagonistes du mec de la tombe d'à côté.

    Un roman qui s'inscrit dans le challenge de la littérature nordique oragnisé par Myiuki. 

    http://img140.imageshack.us/img140/7111/9782264050694lechevalso.jpg


    dimanche 9 septembre 2012

    Un délice de macaron


    Une petite pensée pour la chocolativore, complètement accro à cette gourmandise.

    Il s'agit d'un macaron à la fraise fourré pistache que nous avons découvert dans une pâtisserie, sur notre lieu de vacances. Ce pâtissier, implanté depuis quelques années sur Biscarrosse et ses alentours  a fait notre bonheur pour les quelques jours passés là-bas. 
    On peut trouver  des gourmandises diverses et variées, des plus classiques comme le baba au rhum au plus originales.
    Je vous conseille fortement de faire un tour à la pâtisserie Bled si vous passez dans la région.

    lundi 20 août 2012

    Escargots gourmands

    Image du Blog marzou2.centerblog.netVoici une recette réalisée dans une cuisine parisienne par un de mes amis au pseudo original de Pingouin Cook. Recette très gourmande, pas vraiment légère mais qui vaut le détour.
    Il nous livre ici sa recette et ses différents essais.
                                 
       



                    Escargots aux M&M's

    Ingrédients pour une douzaine d'escargots
    150g de beurre ultra ramolli 
    500g de farine
    30g de sucre (ne pas augmenter, c'est vraiment le contraste entre la pâte presque neutre et les M&M's un brin sucré qui est sympa)

    3oeufs + 1 jaune (pour la pâte ) +1 jaune (pour la déco)
    1 pincée de sel
    50g de M&M's ( dernier essai j'en étais à 300g et personne n'a trouvé cela écoeurant !)
    1 sachet de levure boulangère
    20 cl de crème liquide ENTIÈRE, on est pas là pour rigoler avec de l'allégé.


    Mélanger la farine, la levure, le sucre et le sel. Faire un puit et verser les oeufs + le jaune, la crème et le beurre. Pétrir fermement à la main ou au robot (mais faut un vrai robot de pro la pâte est épaisse). Elle doit rester très souple et un tout petit peu collante, sans laisser des fragments sur les doigts. En général je dois rallonger un peu de farine pour obtenir cette consistance. Couvrir et laisser gonfler dans un endroit bien chaud 2 heures.

    Préchauffer le four à 180.

    Pétrir grossièrement et étaler sur un plan fariné en laissant une épaisseur (5mm à peu près). Prévoir un grand plan, avec ces proportions on aboutit à un rectangle de 30 à 40 cm de longueur et bien 20 cm de largeur. Disposer une première ligne de M&M's et rouler dans le sens de la largeur. Si vous roulez dans le sens de la longueur, vous obtenez un rouleau pas assez long et bien trop large. Une fois la première ligne de M&M's intégrée, on en remet et on re-roule, et on en re-dispose, et on re-roule..... c'est bon je m'arrête là?


    On obtient un long rouleau de 40 cm de long au bas mot et 5 à 8 cm de diamètre. maintenant on découpe de tranche épaisse (4 cm de large). Trop fine ce n'est pas bon, elles sèchent trop à la cuisson. Les disposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé à plat (le roulé n'est plus en hauteur mais dans le plan, comme un pain au raisin) et laisser lever au chaud une nouvelle fois 30 minutes.
    Badigeonner de jaune d'oeuf. Faire cuire 25 minutes. En sortie de cuisson les disposer sur une grille en les séparant. On peut les manger tiède 20 minutes après .



      Photo réalisé par Pingouin Cook


    Et comme dans nombre de magazines féminins nous avons la photo avant et après.

    Merci en tout cas pour ta participation culinaire à ce blog. 

    samedi 4 août 2012

    En selle, à vos risques et périls

    Titre : Sous le signe du scorpion
    Auteur : Maggie Stiefvater
    Edition : Hachette
    Collection : Black Moon

    J'ai reçu ce roman, grâce aux éditions Hachette qui, en partenariat avec la communauté de lecteurs de Livraddict, font profiter de leurs ouvrages aux blogueurs assidus. Un grand merci à toutes les personnes qui m'ont envoyé ce livre et grâce à qui j'ai pu me plonger dans la magie des courses du scorpion.
    Sous le signe du scorpion est un roman jeunesse, à la limite du fantastique. Il se base sur des légendes irlandaises selon lesquelles, à l'automne, l'océan rejette des créatures envoûtantes aux moeurs sanguinaires. 

    Ces chevaux carnivores, issus de l'océan et dressés par les hommes, sont les participants des courses du scorpion qui se déroulent chaque année sur une petite île irlandaise perdue au milieu des flots et qui attirent une multitude de touristes.
    Les insulaires vivent de ces quelques semaines de fête. Parmi eux, Kate Connolly vit avec ces deux frères et doit participer aux courses pour sauver son mode de vie. Sean Kendrick, lui est un coureur reconnu puisqu'il est le gagnant des quatre courses précédentes. Ces deux jeunes gens vont se croiser et au détour des entrainements apprendre à se connaître et à se dépasser pour aller à la rencontre de leurs destins.

    L'auteur est déjà connue pour avoir écrit la trilogie "les loups de Mercy Falls". Comme dans cette saga, elle reprend le principe d'un narrateur différent par chapitre. On navigue ainsi entre Kate et Sean, allant de l'un à l'autre au rythme du roman. Les personnages sont bien détaillés, chacun avec un caractère fort, mais qui vont petit à petit s'influencer l'un l'autre. Le fait d’avoir des personnages isolés sur une île conduit à des situations intéressantes : la fuite des jeunes pour le continent et l'incompréhension que cela entraîne, les touristes qui sont vus à la fois comme une nuisance et comme une source de revenus indispensables. Des détails qui font de ce roman un ouvrage assez complet. 
    La course et ses participants restent tout de même le centre du sujet. On aime voir la complicité entre les cavaliers et leur monture, l'ambiance lourde des entraînements où le moindre faux pas met en danger de mort.  Les "Capaill uisce" sont comme l'océan fougueux et imprévisibles, souvent mortels pour qui n'y prend pas garde. Cela entraîne quelques scènes sanglantes, qui donne un côté rugueux à ce roman, à l'image des habitants de l'île.
    L'auteur arrive à insérer une histoire d'amour adolescente, mais n'en fait pas son thème principal ce qui est à mon avis un point fort du roman.
    Je regrette toutefois, un démarrage un peu long, je n'ai réellement était emporté dans le flot que vers la moitié du livre lorsque les rivalités sont à leur comble et que l'enjeu de la course retient l'attention. Pour finir un dénouement riche en émotion qui nous permet de garder un sentiment positif sur ce roman.
    Cela reste un bon roman jeunesse, avec une écriture agréable même si je ne suis pas fan des narrations alternées. 
    A lire pour les jeunes fans de chevaux au coeur bien accroché.

    jeudi 2 août 2012

    En voyage temporel

    Couverture Rouge Rubis
    Titre : Rouge Rubis 
    Auteur : Kerstin Gier
    Edition : Milan

    Gwendolyne a 16 ans. Elle vit à Londres. Vie normale, scolarité normale dans une grande école privée, famille normale, en apparence… Car cette famille a un secret : certaines filles sont porteuses d’un gène qui leur permet de voyager dans le temps. Le premier tome d’une trilogie exceptionnelle. Une histoire qui mêle délicieusement trois thèmes : l’adolescence, l’amour et le fantastique.


    Un roman jeunesse basé sur les voyages temporels ? Que demander de plus. Avec une telle accroche je ne pouvais que me laisser tenter.
    Rouge Rubis fait l'unanimité sur le forum de Livraddict, décrit par beaucoup comme un roman exceptionnel. Je vais un peu déroger à l'avis général. Oui c'est un bon roman jeunesse mais il n'est, de mon point de vue, pas si parfait. Une intrigue somme toute assez basique : une héroïne peu reconnue auprès des siens qui va s'avérer être le personnage central de l'histoire familiale au détriment de sa cousine, Charlotte qui semblait prédestinée à ce rôle. 
    Gwendoline est née dans une famille particulière ou régulièrement un de ses membres est capable de voyager dans le temps. Ces personnes, porteuses d'un gêne spécial sont attendues et formées pour que les voyages temporels ne les perturbent pas. On comprend à la lecture du roman, qu'un but bien précis est poursuivi par les divers protagonistes, ce qui renforce encore l'aura mystérieuse du récit. Le thème en lui même est très intéressant, j'aurais aimé plus de détails sur les voyages au lieu de perdre du temps sur la vie assez classique de Gwen, adolescente ordinaire aux aspirations bien quelconques.
    Un roman qui manque de croustillant, des raccourcis faciles et attendus telle la relation qui s'instaure entre Gwendoline et son pendant masculin Gidéon. 
    Une aura de mystère soigneusement entretenue par l'auteur qui fait que la lecture du tome 2 est quasiment indispensable. En effet beaucoup de questions restent en suspens à la fin de cet opus. Quel est réellement le rôle des veilleurs, quel est le but poursuivi par le Comte de Saint Germain, pourquoi Lucie et son compagnon ont-ils fuient leur époque? 
    Au final un roman jeunesse avec une pointe d'originalité, des personnages secondaires qui intriguent. Du coup même si beaucoup de détails sont convenus, je me laisserai bien tenter par le tome 2 pour essayer de démêler cet imbroglio et en apprendre un peu plus sur Lucie.
    A lire pour les amateurs de littérature de jeunesse.

    Une nouvelle lecture pour le cercle littéraire de Tête de Litote : Destins de femmes
    8-mars

    mercredi 1 août 2012

    Swap...encore un


    Voici une nouvelle participation à un swap. Cette fois-ci le thème était basé sur de la littérature jeunesse ou de young adult. Organisé par Tris, toujours au travers du forum de Livraddict, je me suis retrouvée en duo avec Lux Oxa, jeune fée des livres qui tient elle aussi un blog. 

    L'envoi pouvait être fait durant l'été, le planning était vaste mais nous avons décidé de ne point trop attendre et notre échange s'est réalisé au début de juillet.


    Voici le magnifique paquet que m'a envoyé Lux Oxa:

    Au final, ma swapée m'a confectionnée plein de paquets surprises. Des marque-pages, du chocolat et du thé, un petit carnet, des cartes fait maison ou non, un verre décoré par ses soins et des livres bien sûr!

    Des romans que je voulais lire, qui étaient dans ma wishlist et qui rentrent parfaitement dans le thème. Voici de quoi m’occuper pour les soirées farnientes du mois d’août. Nous organisons normalement une lecture commune autour d'un des livres : Comment se débarrasser d'un vampire amouruex de Beth Fantaskey, si cela vous tente de nous rejoindre, la porte est grande ouverte !

    samedi 28 juillet 2012

    Clafoutis en rose et vert

    Un petit essai culinaire transformé. Voici la recette du clafoutis à la framboise et aux pistaches testé deux fois et approuvé par les deux groupes d'amis qui l'ont goûte.
    Je n'ai pas pu utiliser les framboises du jardin, au moment où je l'ai réalisé, la production était insuffisante mais ce n'est que partie remise. 
    Une association de goût et de couleur originale et une texture classique pour ce gâteau qui risque de faire partie "des classiques de base" de ma cuisine.

                        Clafoutis framboise-pistache

    Ingrédients
    500g de framboises
    120g de sucre
    130g de farine
    4 oeufs
    40 cl de lait
    30 g de beurre salé
    2 c à s de pâte de pistache
    2 c à s de pistaches

    Rincer les framboises et les saupoudrer de 50 g de sucre puis remuer. Concasser les pistaches. 
    Faire fondre le beurre. Dans un saladier, battre les oeufs et ajouter le sucre restant puis remuer. Ajouter progressivement la pâte de pistache et bien mélanger. Ajouter la farine. Incorporer le beurre fondu puis le lait. Ajouter les pistaches concassées (en garder quelques unes pour la déco). 
    Poser les framboises au fond d'un moule à manqué, préalablement beurré, puis verser la pâte dessus. 
    Mettre au four à 210° pour 25 minutes.

    Si vous utilisez des framboises surgelées, les laisser dégeler dans une passoire, avec un peu de sucre dessus.

    samedi 21 juillet 2012

    Druide

    Titre : Druide
    Auteur : Olivier Peru
    Edition : J'ai Lu                                                   
                                                                     Le Pacte Ancien
    De ce jour et jusqu'à la fin des temps, nous rois d'une nouvelle ère, promettons de toujours obéir aux lois de ce pacte. Et à genoux, nous implorons nos fils, les fils de nos fils et tous nos descendants de défendre ces paroles.
    Inviolable est la forêt
    Jamais ses frontières ne seront menacées.
    Ni les flammes ni l'acier d'aucune bannière
    ne se dresseront à ses portes.
    Elle n'appartient qu'aux seigneurs druides.
    Ils en sont les gardiens.
    Par la voix et le poing, ils ont tous droits 
    en leur vert royaume.
    L'ennemi de la forêt est l'ennemi de tous.

    Les seigneurs loups et corbeaux, amis des hommes,
    unissent la forêt et le Monde.
    Les seigneurs cerfs et ombres, amis des hommes,
    unissent l'Arbre-vie et la forêt.
    Les hommes, amis des druides,
    jurent de respecter ce pacte.
    Qu'il soit roi ou servant, fou ou sain d'esprit,
    fort ou faible, nul n'est au-dessus de ces mots.

    Couverture DruideAinsi commence ce roman, sur ces paroles venues d'un autre âge qui donnent l'impulsion de départ et une idée assez précise du monde dans lequel vont évoluer les personnages.
    Après l'attaque d'une citadelle réputée imprenable, Obrigan, druide du clan des loups, arrive sur les lieux et découvre avec effroi une cinquantaine de soldats mutilés. Le Rôdeur, ancienne croyance maléfique aurait-il frapper à nouveau? Obrigan ne croit pas en ces légendes, pour lui ce ne peut être que l'oeuvre des hommes. Pour éviter une guerre entre les deux royaumes ennemis du Sonrygar et du Rahimir, le Seigneur loup accepte de retrouver les coupables. Arbitre des querelles des rois, le druide accompagné de ses deux apprentis Tobias et Kesher va remettre en question toutes ses croyances pour parvenir à sauver la forêt et ses compagnons.

    Un rythme trépidant, nous suivons avec fascination cette enquête qui mêle le fantastique au thriller. Une atmosphère angoissante où l'auteur arrive à faire frémir son lecteur grâce à des scènes sans complaisance. Les descriptions sont vivantes et efficaces, assez crues par moment lors des scènes de carnages, mais magnifiques et prenantes lors  de la description de la Mère Verte. 
    Une intrigue surprenante, comme Obrigan, nous essayons de comprendre les motivations des meurtriers et leur façon de penser, sans y parvenir.  Autant dire que ce roman sait tenir son lecteur en haleine, pas une minute de repos, dans ces pages. Des rebondissements nombreux, surprenants qui nous permettent d'avancer dans la lecture sans nous en rendre compte. 
    Des personnages auxquels on s'attachent vite et qui vont évoluer tout au long du roman. Au fil des épreuves, Obrigan devient le meneur de sa confrérie et avec lui le Monde se transforme. Chaque personnage a son caractère propre, que ce soit la jeune druidesse ombre prête à risquer son âme, le roi du Nord avec sa personnalité si complexe ou le jeune apprenti qui va mûrir bien trop vite. 
    Tout cela fait de ce roman un vrai chef d'oeuvre. Olivier Peru, que j'avais découvert lors de la série jeunesse des Hauts Conteurs, est un auteur à suivre. Une très belle écriture au service de la Fantasy, que demander de plus?
    A lire en urgence !

    Quelques  extraits qui m'ont particulièrement marqués :

    "Nos enseignements sont peut-être fondés sur des mensonges, mais ils ont faits de nous des hommes de bien et nous ont aidés à préserver ce monde de sa folie et de ses peurs."

    "A ceux d’entre vous qui vont mourir, je dis adieu ! A ceux qui seront encore capable de frapper quand notre sang aura noyé le rempart, je dis merci ! Nous sommes les seigneurs de la forêt ! Nous sommes les gardiens de ce monde ! Tuez pour vivre mes frères ! Tuez pour vivre ! " Obrigan

    lundi 16 juillet 2012

    Sésame ouvre-toi !

    Une recette phare testée ce weekend. Après la disparition du brownie chocolat blanc - cranberry lors du repas de samedi midi, je me suis trouvée dans l'obligation de préparer un brownie pour assouvir l'appétit de mes voraces amis. 
    Christelle et moi avons donc opter pour un brownie au sésame, une première qui s'est transformé en délice. 
                          Brownie au sésame

    Ingrédients
    200g de chocolat noir
    110 g de beurre
    3 oeufs
    90 g de sucre
    50 g de farine
    60g de tahin (purée de sésame)
    5 c à s de graines de sésame blond

    Faire chauffer dans une poêle,à feu doux, les graines de sésame. Une fois dorées, les placer dans une assiette pour les faire refroidir.
    Faire fondre le chocolat noir et le beurre à feu doux. Ajouter à la préparation chocolatée  le tahin, les oeufs et le sucre. Bien mélanger. Incorporer la farine et les deux tiers des graines de sésame.
    Verser la pâte dans un moule à manqué (petit diamètre sinon le gâteau sera trop cuit). Saupoudrer des graines de sésame restantes. 
    Mettre au four 25 minutes à 180°. 



    dimanche 15 juillet 2012

    Une soirée à animer? Quelques amis à occuper? Voici un jeu de société idéal pour une soirée entre amis. Attention, il faut être au moins huit et l'idéal est une bonne dizaine de joueurs.
    Autour d'une table, animée par un bon orateur, la partie peut débuter.  Chaque joueur possède une carte qu'il tient secrète, il peut incarner soit un loup garou, soit un villageois (pour les parties plus complexes, il y a plusieurs choix de villageois). Le but pour les loups est de manger les villageois. Les habitants du village, eux doivent démasquer les lycanthropes. Le jeu se déroule en deux phases.

    Phase nuit, le maître de jeu endort son village (chacun des joueurs ferment les yeux) puis réveille les loups. Ceux ci, discrètement, se mettent d'accord pour éliminer un joueur villageois. 
    Phase jour, le narrateur réveille le village, donne le nom de la victime. Tous les joueurs doivent désormais trouver les loups. S'ensuivent des débats plus ou moins longs suivant les  personnalités des joueurs. Au terme d'un vote, un joueur suspecté d'être un loup est lynché par le village et éliminé. 
    On continue à alterner les phases jusqu'à l'extermination d'un des deux groupes : villageois ou loups garous.

    Bonne ambiance garantie autour de la table, nous avons testé jusqu'à deux heures du mat, samedi dernier. Merci encore à tous les participants pour ces moments de bonheur.

    samedi 14 juillet 2012

    Un petit blanc fruité

    Voici une autre version du célèbre brownie. Testé pour notre fête d'anniversaire célébrée le weekend dernier, il a fait l'unanimité. Les plus gourmand ont souhaité le revoir sur la table sans fruits et avec des pépites de chocolat, les raisonnables l'ont trouvé parfait tel quel, les retardataires ont râlés de ne pas avoir pu le goûter.
    Pour ma part j'ai adoré cette version et je la referai pour la partager avec les absents.

                      Brownie chocolat blanc - cranberry
    Ingrédients
    200g de chocolat blanc
    90 g de beurre
    3 oeufs
    80 g de farine
    50 g de sucre
    100g de cranberry


    Faire fondre le chocolat blanc et le beurre à feu doux. Ajouter les oeufs et bien mélanger jusqu'à ce que ce soit homogène. Ajouter la farine et le sucre puis mélanger. Incorporer les cranberry et remuer la pâte.
    Verser dans un plat à manqué (pas trop grand pour que le gâteau ne soit pas trop cuit).
    Enfourner 20 minutes à 180°.